AccueilBEAUJOLAISBeaujeu : de sérieuses économies d’énergie annoncées par la municipalité

Beaujeu : de sérieuses économies d’énergie annoncées par la municipalité

La commune devrait supporter totalement la hausse du coût de l'électricité et celle du gaz, ce qui gèlerait sa capacité d'investissement.
La ville de Beaujeu pourrait être en difficulté.
© Christine GESSE - La ville de Beaujeu pourrait être en difficulté.

BEAUJOLAIS Publié le ,

Ce lundi 7 novembre, après un conseil municipal chargé, le maire Sylvain Sotton a exposé le sujet qui le préoccupe actuellement : l’augmentation exponentielle du coût de l’énergie pour la commune, et les conséquences qu’il doit en tirer pour en maintenir les finances.

Actuellement, chauffage et électricité coûtent 90 000 € par an. En 2023, la note pourrait atteindre… 300 000 €. L’électricité augmenterait en effet de 3,2 fois sa facture actuelle, et le gaz 4 fois.

Par exemple, le coût de l’énergie au théâtre est actuellement de 10 000 €. Il serait de 27 000 €. De quoi geler toute capacité d’investissement. Pourtant, autour de Beaujeu, les communes n’auront pas à souffrir d’une telle augmentation. Pourquoi cette différence de traitement ? Parmi d’autres critères, pour être aidées par l’État, les communes doivent avoir enregistré en 2022 une baisse de 25 % de leur épargne brute, et la commune de Beaujeu a épargné 27%.

Elle serait donc pénalisée d’avoir trop épargné sur le fonctionnement pour augmenter sa capacité d’investissement ; la commune se serre la ceinture en n’ayant pas le nombre d’agents que sa taille demanderait et en demandant aux élus un investissement important.

Un appel à la Première ministre

C’est ce constat jugé "choquant" que le maire, Sylvain Sotton, a démontré dans un courrier adressé à la Première ministre, Elisabeth Borne. Courrier qu’il a aussi adressé aux parlementaires, députés et sénateurs, auquel certains ont déjà réagi.

Pour l’instant, il a choisi de mettre en place des mesures d’économies qui seront peut-être impopulaires mais réduisent le risque financier : transfert de l’école de musique – qui est une passoire thermique – dans les locaux vacants de la communauté de communes, réduction du chauffage dans les salles louées, suppression de l’eau chaude sanitaire dans les vestiaires du stade, accueil des réunions dans la salle du conseil plutôt que dans la salle du Parc et, peut-être, facturation de l’utilisation de l’énergie aux utilisateurs des locaux publics.

Autre économie programmée : la suppression de l’éclairage public nocturne entre 21 h 30 et 6 h. Il sera, après l’installation de radars par le Syder, modulable en fonction des besoins.

Après le congrès national des maires de fin novembre à Paris, Sylvain Sotton est invité, comme 300 de ses collègues, à l’Élysée par le président Emmanuel Macron. Ce sera peut-être le moment pour lui de plaider la cause de la commune si elle n’a pas été entendue avant.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?