AccueilLOISIRSIdées baladesDans l'Ain, le Parc des Oiseaux s'est adapté pour rouvrir au public

Dans l'Ain, le Parc des Oiseaux s'est adapté pour rouvrir au public

Après deux mois de fermeture, le Parc des Oiseaux accueille, sur décision dérogatoire du préfet de l'Ain, de nouveau du public depuis une semaine à Villars-les-Dombes. Une ouverture rythmée par des nombreuses mesures sanitaires.
Dans l'Ain, le Parc des Oiseaux s'est adapté pour rouvrir au public
Élisa BRUNEAU

LOISIRSIdées balades Publié le ,

Le Parc des Oiseaux, à Villars-les-Dombes, a pu rouvrir ses portes au public depuis lundi 18 mai. Une reprise progressive accordée par le Préfet de l'Ain.

Mais pour cela, des mesures sanitaires strictes ont été mises en place pour "une sécurité optimale des agents et du public", selon le directeur, Emmanuel Visentin. Pour cela, dès l'entrée des mesures seront instaurées. "La file d'attente du parc à été multipliée par trois et les marquages au sol devront être respectés pour laisser le mètre de distanciation sociale. Pour éviter les contacts entre public et les agents, les billets devront être réservés en amont sur internet."

Une manière de gérer le trafic plus facilement : "Des heures d'arrivée seront inscrites sur le billet afin que l'on puisse gérer 80 % du flux". A cela s'ajoute une visite en sens unique, avec de nombreux panneaux (sens interdit, interdit de faire demi tour) afin d'informer le public sur les règles à respecter. "Nous avons également décidé d'interdire les tables de pique-nique ainsi que les aires de jeux. Nous invitons donc les visiteurs à manger sur l'herbe".

UNE REPRISE PROGRESSIVE

En plus de toutes les mesures mises en place, le parc a fait le pari d'une reprise progressive. Après une "semaine test" à son ouverture, le parc peut accueillir désormais 2 500 personnes. Un chiffre qui, au fur et à mesure de l'actualité évoluera. Le parc espère accueillir jusqu'à 4 000 personnes en même temps, à partir de la mi-juillet.

Le directeur du parc Emmanuel Visentin ajoute : "Toutes ces mesures impliquent de la rigueur dans la durée. Nous sommes formés et avons déjà été confrontés à une situation similaire en 2006, avec la grippe aviaire où nous avons vécu l'enfer. Nous avons un vrai acquis d'expérience et paradoxalement, les règles que nous avons aujourd'hui sont moins complexes à respecter."

Le public lui se dit ravi de pouvoir à nouveau se promener et passer du temps en famille au sein du parc.

Élisa BRUNEAU

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?