Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Danielle Lebail : "Il y a une attente de changement"

le - - Politique

Danielle Lebail : "Il y a une attente de changement"
(D.R.)

Quelle stratégie adoptez-vous pour mener votre campagne?? "Nous nous adressons à la fois à différentes catégories de personnes et sommes présents dans tous les quartiers.

Quelle stratégie adoptez-vous pour mener votre campagne??

"Nous nous adressons à la fois à différentes catégories de personnes et sommes présents dans tous les quartiers. Par exemple concernant l'économie,  le commerce, nous allons à la rencontre des gens et distribuons nos tracts qui spécifient notre programme dans ce domaine dans des lieux stratégiques comme le marché couvert, la rue Nationale, etc. Une de nos propositions étant un plan de développement pour le petit commerce, du marché, ou encore des marchés de quartiers avec des producteurs locaux. Nous ne multiplions pas les réunions publiques et préférons les rencontres comme celles de ce 20?février qui se tient à la Maison des familles. D'autres sont prévues avec le monde culturel et les associations. L'inauguration symbolique de la place Nelson-Mandela le 1er mars à Belleroche est un des moyens de mettre en avant les valeurs que nous défendons : l'anti-racisme, les solidarités. Pour conclure sur cette question, je dirai que nous adressons à tout le monde et à toute la ville."

Qu'avez-vous observé lors de ces premiers jours de campagne??

"Un abandon social et un abandon territorial. Sur le premier point, nous avons des demandes d'aide de personnes pour qu'elles puissent participer davantage aux activités de la ville. Certains clubs sportifs sont encore trop chers. Nous proposons de mettre en place le quotient familial pour toutes les activités communales et d'aider les familles pour le paiement des licences des enfants.
Nous avons rencontré une personne au revenu moyen qui éprouve des difficultés à payer la cantine de ses quatre enfants, soit 20 euros par jour. Sur le second point je pensais que l'adjoint aux quartiers allait faire mieux. J'ai appris qu'une association d'aide aux devoirs était obligée de donner un chèque de caution pour la location d'un local.
Pour les associations nous proposons la gratuité des salles de l'espace public.
Le problème de la circulation revient souvent lors de nos rencontres avec les Caladois. Les extrémités de Villefranche ne sont pas bien desservies en transports en commun. Revoir l'organisation des déplacements (parkings gratuits et payants) fait partie de nos propositions."

Sans rentrer dans les détails de votre programme, quelle vision globale avez-vous pour la ville??

"Villefranche a de nombreux atouts et nous avons des acteurs intéressants dans tous les domaines. Mais leurs compétences ne sont pas mises en lumière. Notre projet est d'impulser des dynamiques autour de ces compétences pour faire avancer des projets utiles. Comme ces jeunes qui voulaient participer au projet d'une salle de musique. Elle n'a jamais vu le jour.
La Semaine bleue s'est tenue la semaine dernière. Qui a entendu parler d'une déclinaison au niveau local ? Les maisons de la citoyenneté que nous voulons créer dans  cinq endroits sur toute la ville permettront des rencontres, d'accueillir un centre social, une mairie annexe, des services publics et para-publics et des associations.
Le projet pour une ville ne se décline pas en de grands projets d'urbanisme, même si nous sommes conscients qu'il faut rénover le quartier de Béligny et développer un vrai centre commercial à Belleroche, construire une maison des associations ou encore développer et rénover le logement social. Nous pourrions aborder bien d'autres thèmes comme le développement durable que nous souhaitons décliner à travers une politique transversale ou encore la sécurité avec la mise en place d'une police municipale de proximité. La pierre angulaire étant la démocratie participative, un moyen pour mettre en route notre projet."    

La Gauche peut-elle gagner ?

"Oui, on se bat et on fait tout pour ! La Gauche est rassemblée. Nous souhaitons que les gens votent pour un projet. Il y a une attente de changement. A Droite, c'est l'embouteillage?: deux listes de droite avec un ex-UMP. Bernard Perrut n'est pas rassembleur, Pascal Ronzière divise. C'est la même Droite. Nous, nous partons rassemblés. Par contre nous avons conscience que l'abstention pourrait être un handicap."

Que reprochez-vous au maire sortant ?

"Je note la disparition de la Banque de France, le siège de la CPAM, de l'URSSAF et de la CAF. Il n'a pas manifesté contre. Mais il a manifesté contre le mariage pour tous.  Les maisons de quartiers sont à l'abandon. Il n'a pas travaillé avec les Caladois pour de grands projets comme celui du quartier de la Quarantaine."

Propos recueillis par Laurence Chopart




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer