AccueilAINDamien Fontaine embrase l’église de Châtillon-sur-Chalaronne

Damien Fontaine embrase l’église de Châtillon-sur-Chalaronne

Durant une heure et demie, l’église de Châtillon-sur-Chalaronne devient l’écrin d’un spectacle immersif, « Embrasement ». Première représentation le 21 octobre.
L'intérieur de l'église de Châtillon va se draper d'images et tableaux animés.
© Tekoaphotos - L'intérieur de l'église de Châtillon va se draper d'images et tableaux animés.

AIN Publié le , Pour Aletheia Press, Laetitia Brémont

Jeudi soir, l’église de Châtillon sur Chalaronne va s’embraser en présence de plus de 200 personnes. Un « incendie » spectaculaire mais virtuel, et donc sans danger, dont se réjouit déjà Jean Galleron, président de Lumières en Dombes. L’association est porteuse du spectacle qui débute le 28 septembre 1870 lorsqu’un feu se déclare dans la maison Tillon et se propage à une vitesse vertigineuse jusqu’à la porte de Villars…

« Embrasement », qui sera présenté 46 fois, renoue avec une longue tradition locale de spectacles sons et lumières sur le territoire. « En 2017, s’est jouée, en extérieur, la grande scénographie « Sur les pas de Saint Vincent Depaul ». L’initiative avait bien pris avec une belle organisation et des équipes de bénévoles engagées » se souvient Jean Galleron.

Tous les ingrédients étaient donc réunis pour renouveler l’expérience avec un impératif : s’appuyer sur une équipe de près de 200 bénévoles mais faire appel à des professionnels pour la partie artistique et technique. « Nous avons également voulu faire évoluer le format, nous mettre à la page. Nous nous sommes donc tournés vers un metteur en scène spécialiste des spectacles multimédia » poursuit le président.

« Embrasement » compte 200 costumes, 80 acteurs et figurants par séance.
Ici lors de la répétition du 17 octobre. (© Tekoaphotos)

Une expérience immersive

C’est ainsi Damien Fontaine qui a été retenu. L’artiste a vu ses scénographies s’afficher sur les plus beaux monuments français : les cathédrales de Lyon, Tours, Orléans, le Château Royal d’Amboise… Ainsi qu’à l’étranger à l’occasion de la célébration des 200 ans de l’indépendance de la Colombie. Pour l’église de Châtillon, il a conçu un spectacle dans un espace clos relativement restreint.

« J’ai développé un concept résolument innovant : celui des scénographies immersives, à l’intérieur d’édifices patrimoniaux majeurs que sont les églises et les cathédrales, qui se drapent alors d’images et de tableaux animés, parfaitement ciselés aux architectures des lieux. » Une gageure relevée avec plaisir. « Après les deux années particulières que nous venons de vivre, l’envie de se retrouver enfin ensemble est plus que jamais dévorante. »

Un moment de partage

Un désir de partage exprimé également par Jean Galleron : « L’aspect cohésion sociale est extrêmement important pour l’association. C’est l’occasion d’intégrer des personnes nouvellement arrivées, de créer des liens. Cela attire également des gens sur le territoire avec des retombées économiques pour les commerces locaux ».

Ce sont ainsi au moins 9 000 personnes qui sont attendues entre le 21 octobre et le 13 novembre. « Sur les pas de Saint Vincent Depaul a attiré 15 000 spectateurs mais le spectacle se déroulait en extérieur avec une jauge plus élevée que dans l’église qui est limitée à 220 places, note Jean Galleron. Mais cela donne un côté plus immersif et intimiste ». De quoiembraser la curiosité de tous !

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?