Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Cyclisme/Tour de France - Jour de repos : Sky et Wiggins font l'événement en Beaujolais

le - - Cyclisme

Cyclisme/Tour de France - Jour de repos : Sky et Wiggins font l'événement en Beaujolais

Mardi.

Jour de repos sur la route du Tour. Comme tant d’autres équipes, la formation britannique Sky a pris ses quartiers non loin de Mâcon, ville départ de la dixième étape. L’hôtel-restaurant le Mont Brouilly, les coureurs le connaissent bien pour y avoir séjourné à deux reprises, en 2011 à l’occasion de Paris-Nice et plus récemment lors du Dauphiné-Libéré. Mais cette fois, l’engouement autour de l’actuel maillot jaune est bien plus impressionnant. Déjà à la mi-journée quelques médias, surtout étrangers, ont pris place devant l’hôtel du Mont Brouilly, attendant les coureurs partis se dégourdir les jambes en fin de matinée sur les routes du Beaujolais.
Retour à l’hôtel vers 13 h. Cavendish, Froome, Rogers ou encore Boasson-Hagen, les grands noms du cyclisme mondial rejoignent un à un l’espace dédié à la Sky. Pendant que les techniciens s’affairent à régler dans le moindre détail les vélos, une dizaine de spectateurs trépignent d’impatience. Ils attendent "la" star de ce Tour de France, Bradley Wiggins ayant rejoint quelques minutes plus tard ses coéquipiers à l’hôtel. Autographes et quelques photos souvenirs, l’ensemble de l’équipe se montre disponible avant le repas du midi.
Plus tard, à 18 h exactement, la tranquillité des lieux prend une toute autre tournure. Quelques gendarmes, mais surtout un défilé de journalistes, réunis pour la conférence de presse organisée dans une salle de l’établissement trop petite et où la chaleur règnera en maître. Muni d’un mug de thé aux couleurs de la Grande-Bretagne, Bradley Wiggins affiche sa décontraction en se pointant devant les médias. Les questions, essentiellement en anglais, lui sont destinées, le tout sous l’œil avisé de l’attachée de presse. Puis, sur la terrasse de l’hôtel, l’ensemble des coureurs répondent aux sollicitations des télévisions. Bilan de la première semaine, les premiers grands cols ou encore la "bagarre" avec Cadel Evans et les autres prétendants au maillot jaune, rien n’est éludé, le tout dans une ambiance familiale. Décidément, ce mardi 10 juillet n’est pas une journée comme les autres…

David Duvernay




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer