AccueilSPORTSCyclismeCyclisme - Talpin : "Le Vélo Club Caladois est respecté"

Cyclisme - Talpin : "Le Vélo Club Caladois est respecté"

Fred Talpin.

SPORTSCyclisme Publié le ,

Au Vélo Club Caladois, c'est un peu plus qu'un coureur ordinaire. On se souvient du départ de Canard cet hiver pour l'aventure professionnelle. Méritée pour ce porte flambeau d'un Beaujolais qui gagne. Difficile de prendre le relais. Il le faut pourtant. Tout est affaire de recommencement. Dans le vélo comme ailleurs. Talpin vainqueur cette saison du Circuit de Saône-et-Loire entretient la flamme. Un coureur d'une magnanimité comme on en rencontre rarement. Qui, le printemps dernier, avait frappé un grand coup au Rhône-Alpes-Isère-Tour avec une splendide victoire d'étape. Et à l'instant de ces rendez-vous qui rendent une saison inoubliable, le Rhône-Alpes-Isère-Tour ce week-end et le Tour du Beaujolais ensuite, l'occasion était chouette de lui donner la parole. Et ça vaut le détour. Comme souvent avec ce coureur atypique. Entretien.

L'année dernière sur cette épreuve vous aviez surpris tout le monde avec une victoire d'étape. Et cette année, c'est quoi la surprise ?

"Si je l’annonce avant ce ne sera plus une surprise (rire)."

Plus sérieusement, avec le départ de Canard votre ancien leader, l'équipe du VCC entamait un nouveau cycle. Qu'est-ce qui caractérise cette formation ?

"Vincent était le coureur emblématique du VCC. Même si on est triste de ne plus partager nos victoires et nos défaites avec lui, son passage chez les pros était l’évolution logique. Au sein de l’équipe chacun a gravi une marche de manière à pallier à son départ et garder un collectif aussi fort. Derrière les "leaders", il y a de très bons coureurs qui arrivent progressivement à maturité."

Quel est votre rôle dans cette équipe ?

"J’ai un rôle de "capitaine de route", je suis le relais d’Anthony Barle sur le terrain. Et quand la forme est optimale j’enfile la casquette de leader."

Le retour de Blaise Sonnery dans l'équipe, comment est-il vécu ?

"C’est avec plaisir que le staff et les coureurs ont accueilli Blaise. Il connaît le mode de fonctionnement du club et a beaucoup d’amis dans l’encadrement et parmi les coureurs. Son retour est une très bonne chose, c’est un coureur d’expérience et talentueux."

Dans cette première partie de saison, on voit souvent votre équipe animer les courses. Comment cette domination est-elle vécue dans le peloton?? D'ailleurs peut-on parler de domination ?

"Non, pas de domination, mais l’équipe est respectée. L’explication vient du recrutement. Nous avons gardé la même ossature agrémentée de quelques renforts de choix. Ceci permet de bénéficier des automatismes de l’année passée. De plus l’équipe a mûri, les jeunes coureurs ont progressé. Attention, la nouvelle génération arrive."

Avec le Rhône-Alpes-Isère-Tour et ensuite le tour du Beaujolais, c'est un peu le cœur de votre saison que vous entamez. Quelles sont vos ambitions sur ces épreuves ?

"Concernant le RAIT il n’y a aucun objectif particulier, juste faire honneur à notre maillot et tenter. La réussite sourit à ceux qui entreprennent des choses, même si cela semble fou au départ. Concernant Le Tour du Beaujolais, l’équipe mise en place viendra pour remporter cette édition. Nos adversaires auront la même ambition, alors il y aura une belle bagarre. J’encourage donc les supporters à venir nous soutenir dans notre lutte."

Le vélo, les courses, les déplacements, il y a un moment où tout cela va s'arrêter. Vous avez déjà fixé la date de fin ou le plaisir n'a jamais de limite ?

"Je n’ai rien décidé, ni dans un sens ni dans l’autre. J’aime le vélo, je continuerai à en faire très longtemps. En ce qui concerne la compétition c’est compliqué avec mes contraintes professionnelles. Néanmoins, Je ne pense pas me retirer du jour au lendemain, j’aime trop ce sport et mon club, peut-être une préretraite..."

Ralph Neplaz
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?