Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Cyclisme/Ackermann en costaud à Belleville

le - - Cyclisme

Cyclisme/Ackermann en costaud à Belleville
Franck Chapolard

Le sprinteur allemand s'est offert la troisième étape du Critérium du Dauphiné.

Les plus optimistes espéraient une étape de mouvements, jalonnée d'attaque et d'exploits en solitaire sur les pentes du Beaujolais. Mais ce troisième volet au profil plutôt ambitieux du Critérium du Dauphiné millésime 2018 a accouché d'une arrivée au sprint, sans réels coups d'éclat. Et à ce petit jeu là, c'est Pascal Ackerman, le sprinteur allemand du team Bora-Hansgohe qui s'est montré le plus fort devant Edvald Boasson Hagen et Daryl Impey, nouveau maillot jaune de la course.

Avant ça, il y avait pourtant eu quatre courageux prêts à tenter leur chance dès le départ de Montbrison. Frederik Bakaert (Wanty-Groupe Gobert), Antoine Duchesne (Groupama-FDJ), Pierre-Luc Périchon (Fortuneo-Samsic) et Nikita Stalnov (Astana) ont même compté jusqu'à sept minutes d'avance sur un peloton généreux en début de journée.

Le baroud d'honneur kazakh

Petit à petit, le quatuor est devenu trio à mesure que l'écart se réduisait. Et ni le col de la Croix Marchampt, ni le col de Crie ni même le court mais difficile Fût d'Avenas n'ont permis aux fuyards de conserver leur matelas. Finalement, peu après Fleurie, l'affaire semblait réglée quand Antoine Duchesne et Pierre-Luc Perrichon décidaient de lâcher prise. Mais pas le Kazakh Stalnov qui s'accrochait, à la pédale, et parvenait même à entrevoir la flamme rouge seul en tête.

Poutant, un peloton lancé à vive allure est parfois cruel. Et le protégé d'Alexander Vinokourov l'a compris à ses dépens en se faisant rependre à 900 mètres du Graal. La suite on la connaît, une victoire en patron du tout jeune Pascal Ackerman, 24 ans à peine devant le vieux briscard Boasson Hagen, deuxième rue de la République à Belleville.

Au classement, le Sud-Africain Impey, troisième, s'est lui emparé du maillot jaune au détriment de Michal Kwiatkowski, victime d'une chute à moins de deux kilomètres de l'arrivée. Le Beaujolais Rudy Molard (Groupama-FDJ), bien au chaud durant toute la journée, pointe au 21e rang du général, juste devant Romain Bardet.

T.F.




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer