Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

CS Cuir Sellerie, une pro du harnais d'attelage

le - - Economie

CS Cuir Sellerie, une pro du harnais d'attelage
Jacqueline FABRE - Céline Soumet devant son "harnais d'école", entièrement cousu main.

Céline Soumet habille les chevaux de harnais en cuir fabriqués sur mesure.

Après 20 ans dans les assurances à Lyon, Céline Soumet a choisi de donner un autre sens à sa carrière professionnelle en 2015. "J'étais lasse de cette vie, des trajets train-métro matin et soir, et je cherchais un travail manuel, créatif et en relation avec le monde du cheval car c'est ma passion depuis toujours", explique la jeune femme.

En toute logique, le travail du cuir s'impose donc à elle et elle entreprend une formation pour adulte chez un maître artisan sellier près de Cluny. Avec un CAP de sellier harnacheur obtenu en juin 2016 et une spécialisation sur le harnais d'attelage, elle crée, fabrique, répare et entretient le harnachement des équidés dans son atelier à Saint-Lager.

Céline Soumet fait partie d'une coopérative d'entrepreneurs caladoise, Calad'Impulsion. "La coopérative m'a permis de ne pas me lancer seule car j'avais besoin d'un soutien au niveau comptabilité, démarche commerciale, communication webmaster... et de partager mon expérience avec d'autres entrepreneurs", ajoute Céline.

DES CUIRS RESPECTUEUX DE L'ANIMAL

"Ma clientèle est composée à 60 % de particuliers et 40 % de professionnels, essentiellement dans le Rhône et la Saône-et-Loire. Le bouche-à-oreille fonctionne plutôt bien. J'ai beaucoup de personnes qui font de l'attelage de loisirs et le travail avec les chevaux revient en force, comme dans les vignes ou le débardage en forêt."

Dans son atelier sont rangés des rouleaux de cuirs spécifiques pour les chevaux achetés chez des revendeurs de Firminy ou Lyon, des cuirs venant d'Espagne, Autriche ou encore Belgique. L'un "végétal", passé dans des bains d'écorce de chêne par exemple, qui a l'avantage de ne pas créer d'allergie pour l'animal ou l'homme ; l'autre "chrome" qui demande moins d'entretien, utilisé notamment pour les licols de chevaux de trait.

"DES GESTES ANCESTRAUX"

Si deux machines à coudre trônent dans son atelier, toute la petite briderie est cousue main avec du fil de lin. "C'est un très vieux métier, avec des gestes qui n'ont pas changé depuis des siècles..."

Mais son travail du cuir ne se cantonne pas exclusivement au harnachement, Céline crée également une gamme de maroquinerie (ceintures, sacs, porte-monnaie) qu'elle propose lors de foires : "Ça me permet de jouer avec les couleurs, de faire ressortir mon côté féminin... parce que les harnais c'est du lourd !", s'amuse-t-elle.

Le harnais d'attelage, c'est vraiment la spécificité que la jeune femme veut entretenir et développer : "J'ai vraiment pris plaisir lors de ma formation à réaliser mon "harnais d'école", entièrement cousu main. Et puis en France, peu de gens fabriquent en cuir selon la méthode ancienne, il y a une vraie demande".

Bien sûr, Céline Soumet avoue ne pas compter ses heures, mais être totalement satisfaite de sa reconversion : "Je travaille à la maison, je m'organise comme je veux... C'est un vrai bonheur !".

Jacqueline FABRE




Jacqueline FABRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer