AccueilVILLEFRANCHECrise énergétique : l'Agglo répond à l'urgence et se prépare sur le long terme

Crise énergétique : l'Agglo répond à l'urgence et se prépare sur le long terme

C'est la question qui interroge tout le monde en ce moment et bien évidemment un sujet qui demandes aux collectivités de se mobiliser. Comment faire face à la crise énergétique ? Et trouver des solutions pour faire des économies.
Photo d'illustration.
© DR - Photo d'illustration.

VILLEFRANCHE Publié le ,

L'Agglo de Villefranche a depuis quelques mois pris la problématique énergétique à bras le corps et essaye de trouver des solutions à cette problématique.
Pour ce faire, la Communauté d'agglomération de Villefranche-Beaujolais-Saône a mis en place un plan de maitrise afin de développer sa transition écologique. "Nous voulons répondre à l'urgence d'aujourd'hui et travailler pour le long terme", détaille le président de CABVS, Pascal Ronzière.

Cinq axes de travail

Le plan de maitrise de la consommation d'énergie rédigé par la collectivité et approuvé par les élus s'oriente vers plusieurs axes majeurs. Dans un premier temps la création d'un schéma directeur des énergies qui s'intègre au plan local d'urbanisme déjà existant.

Ce document devra permettre à l'Agglo de trouver le bon mix énergétique à mettre en place sur le territoire. L'élaboration du schéma est prévue dans le budget prévisionnel de 2023.

La rénovation énergétique de deux bâtiments, le gymnase communautaire de Limas et une crèche appartenant à la CAVBS qui doivent tendre vers "l'autosuffisance" et la "résilience" énergétique. La réhabilitation bénéficiera aux bâtiments qui seront moins énergivores à la suite des travaux.

D'autre part, la collectivité prévoit d'adhérer au dispositif Ecowatt, un programme national qui vise à anticiper les coupures de courant et à gérer sa consommation d'électricité. Un diagnostic sur la performance énergétique des bâtiments de la ville va également être lancé.

"Nos infrastructures sportives sont très énergivores", relate Pascal Ronzière. Dans cette dynamique de gestion de la consommation, la communauté d'agglomération souhaite baisser la température des espaces sportifs d'un à deux degrés et les munir de dispositif Leds. Une mesure mise en place depuis novembre qui vise réduire de près de 10 % la consommation d'énergie.

À l'Escale, le palais omnisport passera de 16° actuellement à 14°.Pour la piscine du Nautile, l'Agglo a aussi souhaité abaisser la température de son bassin. Cette baisse de la température dans l'ensemble des infrastructures sportives pourrait permettre de baisser la facture de 35 000 €.

La collectivité fait de la formation des élus l'une de ses priorités. "Nous voulons sensibiliser nos services et les élus aux enjeux de la transition énergétique", a affirmé Michel Romanet-Chancrin, maire d'Arnas et responsable du développement durable à la CABVS. Atelier de sensibilisation et formations prendront donc place au sein des différentes collectivités.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?