Fermer la publicité

Cris : "Une victoire pour notre capitaine"

le - - Football

Cris : "Une victoire pour notre capitaine"
FRANCK CHAPOLARD - Le coach brésilien et son staff vont avoir du boulot avant de se rendre à Aubagne, samedi.

Soulagé par la courte victoire des siens (1-0), le coach du GOAL FC était très touché par la blessure de son capitaine Sébastien Faure qui va beaucoup manquer à son équipe cette saison.

Cris, est-ce une victoire qui s'est construite sur le réalisme de votre équipe ?

"C'était un match très étudié par les deux entraineurs, tactiquement parlant. Il a été difficile et marqué par beaucoup de duels. On a essayé de jouer sur nos points forts, en partant de derrière, en ayant la possession. C'est une victoire qui s'est aussi construite avec les seize joueurs, pas seulement les onze titulaires. Aujourd'hui, Macalou est rentré et a fait la différence. Il nous donne la victoire mais c'est le travail de tout un groupe. "

L'avant-match a été marquée par la blessure de votre capitaine Sébastien Faure. Est-ce que cela a touché le groupe ?

"Bien-sûr, c'est notre capitaine, notre leader. C'est un joueur très important dans le groupe. L'an dernier il a réalisé une énorme saison. Sa blessure nous a touchés, surtout la veille d'un match aussi important. J'ai dit aux joueurs de se battre et aller chercher la victoire pour notre capitaine."

"On a, aujourd'hui, un groupe réduit"

Vous vous retrouvez avec beaucoup de défenseurs blessés. La nécessité de vous renforcer est-elle présente ?

"On n'y a pas encore pensé. La blessure de Seb est arrivée si vite. J'avais la tête à ce match de Louhans-Cuiseaux. C'est à réfléchir maintenant avec le président et mon directeur sportif (Anthony Réveillère) pour savoir ce que l'on peut faire."

Cela va devenir une nécessité ?

"On a, aujourd'hui, un groupe réduit. J'espère que les blessés vont revenir mais il va nous manquer du monde, c'est sûr."

Samedi à Aubagne, quel sera le mot d'ordre ?

"On enchaine trois matches difficiles. C'est une période pas simple à gérer. C'est la première fois que les joueurs vivent un tel enchaînement. Le travail mental et invisible va compter pour la récupération. Le classement pour le moment n'est pas important. Ce qui compte ce sont les attitudes pour avancer ensemble. A Aubagne, on va essayer de poser notre jeu en ayant vu avant dans quel état est chaque joueur. C'est important."

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer