AccueilSPORTSFootballCris : " Rester dans le top 5…"

Cris : " Rester dans le top 5…"

Satisfait par la production de MDA victorieux de la réserve de l'Olympique Lyonnais (4-2) samedi à la maison, le coach brésilien reste mesuré à dix journées de la fin du championnat où sa formation est dans le lot des équipes qui peuvent viser la montée.
Cris :
FRANCK CHAPOLARD - Sur le banc chasselois, l'ancien défenseur de l'OL a retrouvé le club de ses années fastes, avec une victoire au bout du compte.

SPORTSFootball Publié le ,

Le temps qui passe n'efface jamais les souvenirs construits dans une maison qui a offert tant de joie et de trophées. Samedi, au stade Giuly de Chasselay, Cris qui vit sa première saison sur le banc de MDA, retrouvait l'OL sur son chemin, version réservistes. Un club où il a amassé quatre titres de champion de France, entre 2005 et 2008. Un club dont il se dit désormais "supporter" avant le rendez-vous phare de la saison en Ligue des Champions ce mercredi face à la Juventus. Et entre cette actualité et celle de son équipe de MDA dans la bonne hauteur de la N2, Cris a posé un regard de technicien qui continue son apprentissage, en gagnant...

Après la victoire ramené de Louhans-Cuiseaux la semaine dernière (0-2), la série positive continue pour votre équipe même si ce fut très compliqué face à la réserve de l'Olympique Lyonnais …

"C'est toujours compliqué. Il n'y a pas de match facile surtout devant une équipe aussi jeune que celle de l'OL. qui a de la qualité. Il fallait être concentré, ne pas lâcher. C'est ce que nous avons réussi à faire pour l'emporter."

Comment expliquez-vous la première période mitigée de votre équipe ?

"On n'a pas pu analyser le jeu de cette équipe de l'OL parce qu'à chaque match, la composition n'est jamais la même. On ne savait pas à quoi s'attendre. On est rentrés avec la pression d'évoluer à domicile là où nous ne faisons pas vraiment le boulot cette saison alors qu'à l'extérieur on s'en sort beaucoup mieux. La première période a été manquée. Mais après, en seconde mi-temps on a montré beaucoup plus d'agressivité et de meilleures attitudes dans notre jeu vers l'avant. On a retrouvé une équipe de MDA qui avait produit les mêmes choses à Cuiseaux, la semaine dernière. "

"On ne doit pas avoir peur de jouer vers l'avant "

Le coup d'arrêt face à Saint-Priest (NDRL : défaite 1-0 lors la 18ème journée) vous a laissé quel sentiment ?

"Aujourd'hui on a redressé la situation. Le match contre Saint-Priest était tendu et fermé. Depuis cette défaite, j'ai répété à mes joueurs qu'il ne fallait pas avoir peur de jouer vers l'avant. On sait que nous concéderons des contres et qu'il faudra être attentif mais il y a des points positifs. Les équipes vont se créer des occasions contre nous, c'est à nous de rester concentrés sur nos bases, sur les coup-pieds-arrêtés. On arrivera toujours à marquer."

Comment gère-t-on la vitesse des courses comme celles vues face à cette jeune équipe de l'OL ?

"C'est toujours une équipe de jeunes qui ont envie de passer un pallier pour aller chez les pros. Ce n'est pas évident aussi pour leur coach. Mais la qualité est là. Ils manquant, bien-sûr, un peu de vice et d'expérience."

Revenir à trois points d'Annecy le leader du championnat, est-ce que ça éveille de nouvelles ambitions à MDA ?

"L'ambition demeure la même : rester dans le top 5. On fait partie des six équipes qui peuvent jouer la montée mais pour le moment, on avance petit à petit pour changer l'image de MDA qui jouait, ces dernières saisons, pour ne pas descendre."

"Face à la Juventus, l'OL a tout pour vivre un beau match à domicile !"

Retrouver l'Olympique Lyonnais où vous avez passé de belles saisons, est-ce toujours un parfum particulier pour vous ?

"J'ai beaucoup de respect pour l'Olympique Lyonnais où j'ai vécu beaucoup de bonnes choses comme joueur puis comme entraîneur. Mais aujourd'hui, je ne suis que supporter !"

Justement, mercredi l'OL reçoit la Juventus en 8e de finale de la Ligue des Champions. Dans votre rôle de coach aujourd'hui, si vous étiez sur le banc lyonnais, comment prépareriez-vous une telle rencontre ?

"Un 8e de finale de Ligue des Champions, c'est complètement différent des autres rencontres. La motivation est déjà présente depuis le match de l'OL à Metz (succès 0-2). Il s'agit maintenant pour Garcia de faire des ajustements. Dans sa tête, il a 95% de son équipe de départ face à la Juventus. C'est aux joueurs de faire le boulot, ensuite. Contre la Juve, il y a tout pour vivre un beau match à domicile."

Selon vous, le match de Metz où Garcia a joué avec cinq défenseurs, a-t-il une valeur de test ?

"Cela peut-être possible. Il peut jouer à cinq derrière ou revenir à quatre défenseurs. Mais ce sont les trois jours qui restent dans la semaine qui vont décider de cette idée de départ. Je le répète, je pense que Garcia a déjà son équipe en tête. Encore une fois, ce sera une histoire de motivation face à une très belle équipe pour obtenir un bon résultat à domicile."

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?