AccueilACTUALITESEconomieCréation d'entreprises : les jeunes se lancent malgré un contexte difficile

Création d'entreprises : les jeunes se lancent malgré un contexte difficile

Le Pôle emploi de Villefranche indiquait dans nos colonnes dans une précédente édition que les demandeurs d'emploi étaient de plus en plus nombreux à créer leur activité.

ACTUALITESEconomie Publié le ,

Une augmentation de 11?% en un an. "Encore faut-il tenir", souligne Marc Chevallier, rédacteur en chef adjoint au magazine Alternatives économiques. "Les chômeurs qui montent leur boîte, c'est un mouvement qu'on observe dans les phases de crise", observe-t-il, en ajoutant que "si l'entreprise tient après cinq ans, il s'agira d'une réussite. La première année, le créateur bénéficie souvent d'exonérations de charges. Après ce n'est plus le cas." D'où l'intérêt d'être bien accompagné. L'autre piste, qui ces dernières années a favorisé la création d'entreprise, est la mise en place du statut d'auto-entrepreneur. "Le mouvement s'est un peu essoufflé, observe le rédacteur en chef adjoint d'Alternatives économiques. On se rend compte qu'il est davantage destiné à des personnes qui essaient de se faire un complément de revenus."
Pour Marc Chevallier, les cadres qui sont diplômés et qui ont de l'expérience sont bien armés pour créer leur activité.
"Dans tous les cas, celle-ci est porteuse dans une période d'expansion économique. Quant aux dispositifs d'aides, ils sont maintenant bien lisibles et des organismes, des associations mettent de plus en plus en lumière les aides et l'accompagnement auxquels des créateurs peuvent prétendre", observe-t-il. A l'image d'Initiative Beaujolais. Hébergée dans les locaux de la Chambre de commerce et d'industrie du Beaujolais, c'est une association de conseils, d'aide, d'appui, de soutien et de parrainage au financement et au développement des projets des créateurs d'entreprises. "Même si le contexte économique actuel n'est pas aussi favorable qu'il y a quelques années, nous rencontrons toujours des créateurs et repreneurs motivés et ambitieux", indique Aurélie Giraud, chargée de mission et responsable de l'association. A ce jour et pour 2014, celle-ci a accompagné une vingtaine d'entreprises et octroyé plus de 200?000 euros de prêt d'honneur. "La création d'entreprise devient plus accessible pour les jeunes. En 2014, douze entreprises sur dix-neuf aidées par notre association sont dirigées par des jeunes de moins de 35?ans", complète Aurélie Giraud. L'artisanat de production et le bâtiment représentent plus de 50?% des entreprises accompagnées par Initiative Beaujolais.
Le parrainage, le soutien, l'accompagnement sont des paramètres importants qui comptent pour le créateur. "Pépinières d'entreprises, guichet unique, constituent des pistes importantes", note Marc Chevallier. Des structures comme l'Association pour le droit à l'initiative économique par le biais de micro crédit ont contribué à l'émergence de petites entreprises, ou comme sur notre territoire Calad'Impulsion et les pépinières d'entreprises.
Dans un contexte économique et de chômage, toutes les initiatives favorables à l'emploi sont salutaires, surtout lorsqu'elles contribuent au développement des nouvelles activités dans le paysage économique hexagonal.

Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?