AccueilAINCPME de l’Ain : 30 ans, et encore des combats à mener

CPME de l’Ain : 30 ans, et encore des combats à mener

Ce jeudi 19 mai à Tossiat, la CPME de l’Ain, fêtait les 30 ans du syndicat en région en présence de nombreux acteurs économiques. L’occasion d’un bilan, mais aussi, et surtout, de montrer l’union d’un syndicat face aux défis qui restent à relever.
CPME de l’Ain : 30 ans, et encore des combats à mener
© Aletheia Press / C.Brenot - « Je vous le dis à tous, soyez fiers d’être des patrons » a clamé Agnès Bertillot, présidente de la CPME de l’Ain, face aux adhérents réunis chez Loc’Nacelle à Tossiat le 19 mai 2022.

AIN Publié le , Pour Aletheia Press, Camille Brenot

L’heure était aux échanges et aux sourires, ce jeudi 19 mai dans les locaux de l’entreprise Loc'Nacelle, à Tossiat. Agnès Bertillot, la présidente de la CPME de l’Ain, y accueillait en effet ses adhérents afin de célébrer le 30ème anniversaire de la Confédération en région. L’occasion d’un satisfecit.

"Après nous avoir ignorés un temps, comme des moins que rien, nos gouvernants se sont rendus compte que nous n’étions pas si inutiles que cela, nous les corps intermédiaires", a lancé Agnès Bertillot, présidente de la CPME de l'Ain, par ailleurs avocate-associée à Bourg-en-Bresse.

La CPME, créée en 1944, s'est installée dans l'Ain en 1992 à l'initiative de Maurice Grandjean et Gilbert Grossat, ainsi qu’une poignée de chefs d’entreprise animés par la même passion d’entreprendre Trente ans après, cette passion est toujours intacte chez la majorité des chefs d’entreprise.

"L’entrepreneur, une espèce à part !", sourit Cyril Blanchard, chef d’entreprise, sportif hors normes (1er Français détenteur du record du monde de la course Enduroman) et préparateur mental.

Les défis à relever de la CPME : allègement des charges, baisse de la dépense publique, recrutements

"Notre combat n’est pas vain et notre force c’est d’être unis", a complété la présidente du syndicat patronal.

D’une quinzaine d’adhérents à ses débuts, la CPME a su, en 30 ans, fédérer les forces. Et il faudra continuer pour relever les défis du moment. Dans un contexte de sortie de crise sanitaire, si tant est que l’on puisse employer ces termes, Agnès Bertillot en a évoqué quelques-uns bien d’actualité.

"Le poids des charges, la diminution de la dépense publique, l’embauche des jeunes...", égrène Agnès Bertillot.

Ce dernier point inquiète particulièrement. Comme partout ailleurs en France, le marché de l’emploi dans l'Ain fait face à un paradoxe : un chômage non résolu, alors même que les nombreuses offres d’emploi à pourvoir ne trouvent que peu de candidats. Et ce dans beaucoup de secteurs d’activité.

Pour symboliser la force de leur union, les membres de la confédération ont conclu cette soirée par la remise la médaille d’honneur de la CPME à Eric Dez, avocat au barreau de l’Ain et associé d’Agnès Bertillot. Une distinction remise par François Turcas, président de la CPME Auvergne Rhône-Alpes, encore pour quelques semaines. Après 30 ans - lui aussi - à la CPME du Rhône et d'Auvergne-Rhône-Alpes, il passera la main le 1er juillet prochain (pour ce dernier poste) à Daniel Villareale, l'actuel président de la CPME Loire.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?