Fermer la publicité

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce la fermeture des écoles dès vendredi

le - - ACTUALITES

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce la fermeture des écoles dès vendredi
Capture d'écran - Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée mercredi 31 mars.

Lors de son allocution ce mercredi soir, le président de la République a annoncé l'extension des mesures de freinage à tout l'Hexagone jusqu'au 2 mai. Les cours s'effectueront à distance pendant la semaine précédant les vacances scolaires, de même que la semaine du 26 avril pour les collégiens et lycéens.

Lors de son allocution aux Français mercredi 31 mars à 20 heures, Emmanuel Macron a annoncé une extension des mesures de freinage à l'ensemble du pays pour freiner la troisième vague de l'épidémie de Covid-19. Les règles déjà en vigueur dans dix-neuf départements, dont le Rhône, seront étendues dès samedi soir à l'ensemble de l'Hexagone, et ce pour quatre semaines.

Pas de retour à l'attestation, synonyme de confinement plus strict. "L'irresponsabilité de quelques-uns ne doit pas ruiner les efforts de tous. Nous faisons le choix de la confiance, de la responsabilité, de la respiration", a appuyé le chef de l'Etat, alors que des rassemblements ont régulièrement lieu sur la voie publique, comme à Lyon mardi soir.

Les mêmes dates de vacances scolaires pour tous

Autre mesure forte et attendue par de nombreux médecins, les écoles, collèges et lycées fermeront leurs portes dès vendredi soir, dans le Beaujolais comme partout en France. Pour autant, il ne s'agira pas tout de suite de vacances, puisque les cours seront maintenus à distance.

Le calendrier scolaire sera ensuite adapté, avec deux semaines de vacances simultanées pour les trois zones, du 10 au 25 avril. Une mesure qui ne change rien pour l'académie de Lyon, dont les dates prévues coïncident avec ce calendrier.

A partir du 26 avril, ce sera le retour en classe pour les élèves de maternelles et de primaire. Mais les cours auront toujours lieu depuis le domicile pour les collègiens et les lycéens, dont la rentrée au sein des établissements est fixée au 3 mai, avec éventuellement des jauges adaptées.

"La solution la plus adaptée pour freiner le virus"

"Nous avons tout fait pour prendre ces décisions le plus tard possible. Nous pouvons nous féliciter d'avoir rouvert parmi les premiers en mai dernier et d'avoir gardé les écoles ouvertes depuis septembre 2020 (...) Nos enfants ont besoin d'être ensemble et d'apprendre (...) L'école n'est pas négociable, a poursuivi Emmanuel Macron. Mais c'est la solution la plus adaptée pour freiner le virus".

Il y aura toujours la possibilité d'une journée de cours par semaine en présentiel pour les étudiants.

A noter encore que les crèches seront fermées pour quatre semaines dès ce week-end.

Recours plus massif au télétravail

Cet ensemble de mesures devrait logiquement entrainer un recours plus massif encore au télétravail, avec une possibilité de chômage partiel pour les salariés qui seraient contraints de rester à la maison pour garder leurs enfants.

"Pour le mois qui vient, il nous faut nous mobiliser, pour nos aînés, pour nos enfants. Le succès de ce mois d'avril dépend de chacun d'entre nous", a martelé le président, appelant à "rebâtir ce chemin de l'espoir".

L'espoir de la vaccination

© Wikimedia commons / Les livraisons de vaccins Pfizer-BioNTech devraient s'accélérer à Lyon et dans la région.

"Grace à la vaccination, la sortie de crise se dessine", a insisté Emmanuel Macron, rappelant que 8,5 millions d'habitants avaient déjà reçu la première dose de vaccin, 3 millions les deux.

Concédant des "retards", le président a dit vouloir "accélérer encore et encore, accélérer nos achats, produire plus de vaccins en Europe".

La vaccination sera ouverte le 31 mars aux plus de 70 ans, le 16 avril aux plus de 60 ans et le 15 mai aux plus de 50 ans. Les pouvoirs publics ont annoncé il y a quelques jours des arrivées de doses massives à Lyon et dans la région pour les prochaines semaines.

Des terrasses et lieux de culture ouvertes en mai ?

Autre note d'espoir, le chef de l'Etat a évoqué un calendrier de retour à une vie plus normale pour la fin du printemps. "A partir de mi-mai, nous recommencerons à ouvrir certains lieux de culture, des terrasses", évoquant la définition d'un prochain agenda de réouverture progressive pour les restaurants, les activités de loisirs, de sport, l'évenementiel.

En attendant l'été et la perspective d'une sortie de crise, avril s'annonce, comme en 2020, un mois de sacrifices pour demain.




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer