AccueilBEAUJOLAISPierres doréesCovid-19 : des masques livrés pour les médecins du Sud Beaujolais

Covid-19 : des masques livrés pour les médecins du Sud Beaujolais

Une distribution de masques pour les médecins du secteur a eu lieu dernièrement à Chazay-d'Azergues.
Covid-19 : des masques livrés pour les médecins du Sud Beaujolais
Martine BLANCHON

BEAUJOLAISPierres dorées Publié le ,

Dernièrement a eu lieu à Chazay-d'Azergues une distribution de masques à destination des médecins du canton et des villages environnants qui participent au service de garde du secteur. Ce matériel provient de l'ARS (agence régionale de santé) via le conseil de l'Ordre des médecins du Rhône.

Médecin retraité, MEJP (NDLR : il ne souhaite pas communiquer son nom) explique que "le conseil départemental de l'Ordre des médecins du Rhône (COD) et ses réseaux s'investissent beaucoup dans la gestion de la crise sanitaire".

Élu au conseil de l'Ordre des médecins, il en est à son troisième mandat. Retraité il voulait se rendre utile durant la crise sanitaire. "A bientôt 70 ans, je suis jugé trop vieux pour aller aider mes collègues en direct. Aucun médecin retraité n'est réquisitionné. Chacun, retraité ou actif, agit en fonction de sa sensibilité."

Ainsi, il a participé dernièrement à une livraison de masques à la salle de l'Orangerie à Chazay-d'Azergues. "Le conseil de l'ordre des médecins a organisé une première dotation en direction des médecins qui devaient récupérer les masques à Lyon. C'était beaucoup de temps perdu. Alors j'ai proposé de servir de livreur. Pour toucher toutes les personnes concernées, nous avons fait agir tous nos réseaux. C'est ainsi que j'ai fait une livraison à Tarare, une à Chazay et une à Villefranche." Chaque professionnel du secteur a ainsi pu récupérer de quoi se protéger quelques jours.

BONNE COORDINATION PUBLIC-PRIVÉ

Pour MEJP, la situation dans le Rhône n'est "pas trop mauvaise. La coordination public–privé fonctionne plutôt bien. Pour le stade 1, nécessitant des soins lourds, l'hôpital public de Villefranche prend en charge les patients. La polyclinique du Beaujolais prend en charge des patients au stade 2 et des hôpitaux comme celui de Trévoux soignent des malades au stade 3. La solidarité médicale tant en relation verticale qu'en relation horizontale fonctionne très bien."

A Pontcharra, un système a été mis en place avec les pharmaciens de façon à ce que tous les professionnels de santé connaissent en temps réel l'approvisionnement des officines.

Chacun y va de sa bonne idée. A Saint-Bel, une salle prêtée par la mairie accueille les cas potentiels de Covid-19. Pour certains médecins libéraux, une nouvelle organisation a été mise en place, en réservant des plages de consultations spécifiques. Certains partagent leur temps entre leur cabinet et les établissements de soins.

La vidéo consultation prend également toute sa place. Elle fait désormais partie des actes côtés. "Chacun fait l'effort de maîtriser cet outil. Un médecin du conseil de l'ordre est médecin référent pour ce type de fonctionnement et il vient en aide aux personnels soignants qui en sent le besoin."

"Il faut saluer le très gros travail réalisé par les infirmières libérales et hospitalières. Il ne faudra pas oublier de revaloriser leur métier."

Martine BLANCHON, correspondante locale de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?