AccueilSPORTSFootballCoupe de France/FCVB : la fin du rêve

Coupe de France/FCVB : la fin du rêve

Malgré une fin de match échevelée, le FCVB battu par Sarre-Union (1-2) à domicile, a quitté la coupe de France, en 32ème de finale, avec beaucoup de regrets.
Coupe de France/FCVB : la fin du rêve
FRANCK CHAPOLARD - Le capitaine du FCVB, Thomas Antoinat, a beaucoup tenté en seconde période. En vain.

SPORTSFootball Publié le ,

Coupe de France – 32ème de finale. A Villefranche, stade Chouffet. FC Villefranche (CFA) – US Sarre Union (CFA) : 1-2 (0-2) Arbitres : Mr Palhies assisté de Mrs Pages et Rhamouni. Environ 2000 spectateurs. Buts : Benchenane (10ème), Benedick (37ème) pour US Sarre-Union. CSC (73ème) pour FC Villefranche. Avertissements : Dumas (27ème), Bando (39ème), Soudain (58ème) au FC Villefranche. Je (20ème) à US Sarre-UnionFC Villefranche : Philippon, Bugnet, Soudain, Barthomeuf, Antoinat (cap), Dedola (puis Bulur 62ème), Atlan, Ertel (puis Badin 46ème), Bah (puis Bettiol 64ème), Dumas, Bando. Ent : L Ndzana et S D’Urbano

Une déception immense a traversé tout un stade Armand Chouffet, chauffé comme rarement par Dominique Grégoire, la voix de Gerland, venu en ami accompagner le destin du FCVB, en coupe de France. C'était ce soir, à l'issue du cruel dénouement d'un 32ème de finale qui n'aura pas souri au FC Villefranche, laissant la joie légitime à Sarre-Union et sa cohorte de supporters festifs. Ce tour de coupe, irrespirable pour le FCVB et son public, a surtout couronné une équipe adverse valeureuse qui, avec opiniâtreté, est allée au bout de ses idées, sans génie mais avec bravoure. Sur une pelouse impropre au beau jeu, comme souvent dans ce genre de rendez-vous, l'escouade qui avait le moins à perdre a glané son ticket pour les 16es. Longtemps, le FCVB, pourra se dire qu'il a laissé passer une belle occasion d'unir tout une région beaujolaise derrière elle, autour d'une belle aventure. Ça ressemble à un rendez-vous manqué, un tableau rempli de désillusions. Mais c'est ainsi. Pourtant, le début de ce qui aurait pu constituer un soir à part, avait essaimé de beaux espoirs. Durant les dix premières minutes, le FCVB avait mis tous les ingrédients de la coupe : du combat et de la solidarité. Cependant, très vite, ce scénario tourna au cauchemar. La faute à l'incapacité caladoise à prendre le jeu à son compte au milieu, secteur où les alsaciens furent tranchants et efficaces. Sur deux malheureux ballons perdus dans l'entrejeu d'abord par Dumas (10e), Benchenane commença la besogne (0-1) imité ensuite par Benedick qui mit à profit une mauvaise transmission d'Antoinat pour donner un avantage conséquent aux siens (0-2, 37e).

La révolte, en une mi-temps

C'était cruel pour les deux joueurs caladois, habituels éclaireurs du FCVB. Et ce ne fut pas un étonnement, ensuite, de les voir à la manœuvre en seconde période pour renverser la situation. Avant cela, l'injustice traversa Chouffet lorsque Dumas (27e) n'obtenait pas le penalty escompté sur une ruade d'Ozcan. Une péripétie qui viendra nourrir la colonne des regrets. Dumas et Antoinat, accompagnés par le courage de Barthomeuf en défense centrale ou encore du latéral Bugnet, à droite, rameutèrent les leurs. C'est d'ailleurs dans ce couloir que le but caladois, un CSC alsacien (Zerbini, 73e), offrit un instant la lumière au FCVB, à 1-2, alors qu'il restait encore un bon quart d'heure de jeu. Une période où Villefranche, conquérant avec un Atlan retrouvé au milieu et une belle entrée en jeu du jeune Bulur, retrouva ses esprits. Si Philippon avait éteint Djé (49e) et vu le remuant Benchenane manquer le but du KO (76e), ses coéquipiers accumulèrent les opportunités de revenir à 2-2 : Bando d'abord, Dumas ensuite et enfin Antoinat par deux fois orchestrèrent la furia beaujolaise, en vain. Dans les arrêts de jeu, le FCVB mit une terrible pression à Ozcan, le portier alsacien, en habit de gala. La fin est rude : avec des tonnes de regrets, l'aventure caladoise en coupe de France s'est arrêtée en 32ème, ce soir. Une immense déception.

Ralph Neplaz
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?