Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Coupe de France : où va se jouer Villefranche - Paris ?

le - - FCVB

Coupe de France : où va se jouer Villefranche - Paris ?
DR - Philippe Terrier, président heureux du FCVB.

A peine le tirage au sort effectué, le casse-tête a déjà débuté pour les dirigeants du FCVB.

Joint par téléphone quelques minutes après le tirage au sort, Philippe Terrier n'en revenait toujours pas. Villefranche - PSG, l'affiche dont tout le monde rêvait secrètement. "Le premier truc auquel j'ai pensé, c'est : mais comment on va organiser un truc pareil !", s'amuse le président du FCVB.

Si le dirigeant du Football Club Villefranche Beaujolais imaginait accueillir un club de Ligue 1 dans son fief d'Armand-Chouffet, autant dire que cette hypothèse n'est même pas envisageable lorsqu'il s'agit du Paris-Saint-Germain et de ses galactiques. "Les responsables de la Fédération française de football n'ont pas manqué de me dire que ce serait impossible", confirme-t-il. "Conclusion, il faut vite trouver un stade !", coupe Philippe Terrier.

QUELLES SOLUTIONS DANS LA GRANDE RÉGION ?

Le Groupama stadium de l'OL à Décines ? Sans doute trop grand et trop compliqué à imaginer, au-delà du pacte d'amitié signé récemment sous la forme d'un partenariat de travail entre l'OL et le FCVB.

Le stade Marcel-Verchère à Bourg-en-Bresse ? Largement plus grand qu'Armand-Chouffet et configuré pour la Ligue 2 (plus de 10 000 places), mais actuellement en travaux le temps de réhabiliter la tribune sud.

Et pourquoi pas... Gueugnon et les 13 000 places du stade Jean-Laville ? La Saône-et-Loire n'est pas si loin, moins que l'époque où les Forgerons évoluaient en première division (saison 1994-1995). Mais il faut oser le dire : ce n'est pas l'option la plus sexy et Villefranche aurait plutôt l'impression de jouer en terrain neutre.

GERLAND, LE PLUS CRÉDIBLE

Plus crédible, tombant presque sous le sens, une solution émerge naturellement : le stade de Gerland à Lyon. Rebaptisé Matmut stadium, il est depuis un peu plus d'un an la nouvelle résidence du LOU rugby. De là à revenir au ballon rond le temps d'une soirée, pourquoi pas.

C'est en tout cas la piste majeure explorée. "La priorité, c'est Gerland", ne cache pas Philippe Terrier, évoquant des contacts noués dès hier soir avec Olivier Ginon, président du LOU et patron de GL events.

Des interrogations qui n'occultent pas le bonheur d'un tirage au sort tout bonnement incroyable. "C'est dans tous les cas génial pour le club, et plus largement pour Villefranche et tout le Beaujolais", résume Philippe Terrier. Car au-delà des tracas à venir, des sueurs froides et de nuits possiblement écourtés, il y a un match de légende à jouer pour le FCVB.

Julien VERCHÈRE




Julien VERCHERE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer