Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Coupe de France : "amener le PSG en prolongations, ça n'est pas rien"

le - - FCVB

Coupe de France : "amener le PSG en prolongations, ça n'est pas rien"

Maxime Jasse, Quentin Lacour et Philippe Terrier reviennent sur cette rencontre hors-du-commun.

Maxime Jasse (défenseur hier soir et capitaine)

"Avec un peu de recul, on peut être fiers de nous, même si au coup de sifflet il y avait de la déception. On a réussi à faire durer le plaisir 30 minutes de plus. C'était une belle aventure même si le compétiteur que je suis est déçu que ça se termine. On aurait aimé les emmener aux tirs au but.

On a joué en étant très regroupés derrière et forcément, même si c'est le PSG, c'était compliqué pour eux. On a eu aussi de la réussite, notamment en début de match où ils peuvent tuer le match. Mais on a fait ce qu'il fallait et avec un peu plus de chance on aurait pu marquer. En tout cas on a réussi à faire ce qu'on voulait mettre en place et ça c'est positif.

(Sur la rentrée de Mbappé) Quand on a vu le banc de Paris on a tous été impressionnés. On savait qu'ils avaient des forces de partout et que si le match durait, ils avaient faire rentrer les monstres. Mbappé il nous a fait vibrer cet été, je ne vois pas pourquoi il n'allait pas continuer contre nous. J'ai pu avoir son maillot à la fin du match, c'est mon fils qui va être content."

Quentin Lacour (défenseur)

"On a voulu tenir le score jusqu'au bout. C'était important pour nous de faire un bon match et je pense qu'on l'a fait. Amener le PSG en prolongations ça n'est pas rien. On les a mis en difficulté sur certaines phases rapides. C'est une vraie fierté. Surtout de faire ça devant un public venu en masse. Le 0-0 en début de prolongations nous permettait vraiment d'y croire. On voulait les emmener aux tirs au but où là le rapport de force aurait été plus équitable. Mais il y a eu ce premier but qui nous a fait mal à la tête à un moment où on était très fatigués. On a quand même essayé de continuer et de pousser au maximum mais ils étaient plus forts que nous.

Faire rentrer Cavani et Mbappé ça montre qu'ils n'ont pas pris ce match à la légère. Le génie de Mbappé, ses dribbles, forcément ça fait mal. Et Cavani, on avait vu en vidéo qu'il était capable de se positionner dans le dos, de se cacher. Notamment sur le premier but où c'est lui qui déclenche la situation. Mais les autres nous avaient déjà bien épuisés avant (rires). Ce sont des joueurs de classe mondiale et on a fait ce qu'on pouvait. A la fin du match, le coach nous a tous félicités. Il a vu un très gros match, comme le public qui nous a rendu la pareille avec la belle ovation."

Philippe Terrier (président)

"On a fait quelque chose de merveilleux. Les bénévoles, les spectateurs, les sponsors… Tout le monde au club est super content. C'est l'essentiel pour moi. Et demain c'est les vacances (rires). Enfin non pas vraiment, il faudra gagner contre Dunkerque. Mais ça va être un peu plus cool parce que ces derniers jours ont été vraiment denses !

Si je suis dans le foot c'est parce que ça permet de vivre des émotions incroyables. Ça faisait neuf ans qu'on espérait un grand moment. Et ce soir c'était vraiment génial."

Propos recueillis par Tony Fonteneau




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer