AccueilACTUALITESCoup de tonnerre à Saint-Georges-de-Reneins : le maire et douze conseillers démissionnent

Coup de tonnerre à Saint-Georges-de-Reneins : le maire et douze conseillers démissionnent

Sylvie Epinat a annoncé qu'elle démissionnait, en même temps qu'une large partie de sa majorité.
Coup de tonnerre à Saint-Georges-de-Reneins : le maire et douze conseillers démissionnent
Julien VERCHERE / photo d'archives - Sylvie Epinat a démissionné de sa fonction de maire ce lundi.

ACTUALITES Publié le ,

C'est une démission massive comme on en observe rarement. Le maire de Saint-Georges-de-Reneins, Sylvie Epinat, a annoncé cet après-midi via un communiqué de presse qu'elle démissionnait de sa fonction de maire et de son mandat de conseiller municipal. Elle déclare être suivi dans sa démarche par quatre adjoints et huit conseillers de sa majorité.

L'ampleur du mouvement est à la mesure du malaise qui semble régner au sein de l'assemblée municipale. A Saint-Georges-de-Reneins, le climat de tension au sein du conseil était devenu de plus en plus pesant au fil des mois. Certains élus, au sein de l'opposition et pour partie de la majorité, contestaient l'action du maire Sylvie Epinat, multipliant les attaques.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase a visiblement été la lecture par le 1er adjoint d'une lettre ouverte, à l'occasion du conseil municipal du 18 septembre dernier. Un écrit signé par huit membres de la majorité auxquels se sont associés les membres de l'opposition.

"S'il peut y avoir des dissensions et des oppositions au sein de l'assemblée délibérante, le contenu de la lettre en question est d'une violence inouïe et avait pour seul objet que de porter atteinte à ma probité", écrit Mme Epinat dans son communiqué.

ATTAQUES SEXISTES ?

Le futur ex-maire de la commune pointe du doigt une attitude supposée sexiste : "La manière d'agir des auteurs de la lettre ouverte aurait peut-être été différente si un homme avait occupé mes fonctions."

Et le maire d'égrener une partie des griefs qui lui sont faits, portant sur la gestion de nombreux dossiers municipaux. "Je conteste le fait qu'un seul d'entre eux soit fondé", clame Sylvie Epinat. Se disant "humiliée", comme une partie de ses fidèles, "profondément touchée par cette épreuve", elle souligne les attitudes "critiques, destructrices, irrévérencieuses voire injurieuses"

"Vous comprendrez que dans un tel climat de défiance, je ne suis plus en mesure d'assurer la charge de Maire et de conseillère municipale, je me vois en conséquence, contrainte également d'adresser une lettre de démission à Monsieur le Préfet, afin que les intérêts de la Commune de Saint-Georges-de-Reneins et de ses habitants soient préservés, parce qu'au final c'est bien cela qui compte", écrit-elle encore.

"Maintenant c'est Monsieur le Préfet qui se prononcera sur ces démissions, ce qui devrait nous conduire à de nouvelles élections municipales", achève Mme Epinat. Après la guerre des mots, la guerre des urnes ?

Julien VERCHERE

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?