AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeCorps retrouvé dans la Saône à Anse : la thèse du suicide privilégiée

Corps retrouvé dans la Saône à Anse : la thèse du suicide privilégiée

Le cadavre d'une femme âgée d'une cinquantaine d'années a été retrouvé par un pêcheur à Anse le 11 juillet. Hospitalisée dans un centre psychiatrique, elle aurait vraisemblablement mis fin à ses jours.
Corps retrouvé dans la Saône à Anse : la thèse du suicide privilégiée
©Facebook gendarmerie du Rhône - Disparue dimanche 10 juillet, la cinquantenaire avait été activement recherchée par les forces de l'ordre. Photo d'illustration

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Lundi soir, un pêcheur faisait une macabre découverte dans le bras de la Saône à Anse : le corps sans vie d'une femme flottait sur les eaux de la rivière. Il a alerté les forces de l'ordre, tout comme les pompiers qui se sont rendus sur place pour sortir le cadavre de l'eau.

La personne retrouvée était une habitante de Theizé. Hospitalisée au centre psychiatrique de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, elle s'était enfuie de l'établissement ; la gendarmerie de Limonest avait été alertée de sa disparition la veille.

Des recherches actives, mobilisant des plongeurs, des chiens et plusieurs militaires de la brigade et de la compagnie de Lyon avaient eu lieu les 10 et 11 juillet, sans succès.

Dépressive à tendance suicidaire, elle aurait vraisemblablement mis fin à ses jours. Le parquet de Lyon a été saisi de l'affaire et une enquête est menée par la brigade d'Anse : une autopsie aura prochainement lieu.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?