AccueilBEAUJOLAISBeaujolais vertCompagnon du Tour de France, il reprend la suite de son grand-père

Compagnon du Tour de France, il reprend la suite de son grand-père

Félicien Plane, après sept ans de compagnonnage à travers la France, reprend la suite de son grand-père Raymond Regnat et s'installe à Lamure en tant que couvreur-zingueur.
Compagnon du Tour de France, il reprend la suite de son grand-père
Jean-Philippe RÉGNAT - La couverture d'un dôme avec son campanile (800 heures de travail) a permis à Félicien d'accéder au titre de compagnon.

BEAUJOLAISBeaujolais vert Publié le ,

Félicien a débuté son apprentissage dans le cadre des Compagnons du Tour de France en 1998, à l’âge de 18 ans. Après deux ans en alternance, il devient aspirant compagnon itinérant et commence un tour de France de cinq ans qui l’emmène de Lille à Toulouse en passant par Périgueux, Dijon, Rochefort, Chinon ou Azay-le-Rideau où il se familiarise avec la restauration des toits en ardoise. En 2005, il réalise son chef-d’œuvre, une couverture de cuivre d’un dôme avec son campanile, qui lui permet ainsi d’accéder au grade de Compagnon du tour de France, sous le surnom de "Beaujolais-la sérénité", selon l’usage dans le compagnonnage.

Il poursuit encore deux années son itinérance où il partage son temps entre l’enseignement de jeunes compagnons et le travail en entreprises. Il revient alors sur la région et travaille dans plusieurs entreprises afin de mieux appréhender le marché local. En septembre 2015, il fait alors le grand pas et crée sa propre entreprise. Aujourd’hui, Félicien travaille régulièrement en sous-traitance avec des entreprises de charpentes de la région.

Jean-Philippe RÉGNAT- Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?