AccueilBEAUJOLAISPierres doréesCommunauté de communes Beaujolais Pierres Dorées : un budget "volontariste" voté

Communauté de communes Beaujolais Pierres Dorées : un budget "volontariste" voté

Le budget primitif a reçu l'aval du conseil communautaire le mois dernier.
Communauté de communes Beaujolais Pierres Dorées : un budget "volontariste" voté
© CCBPD

BEAUJOLAISPierres dorées Publié le ,

Lors de sa séance du 23 mars dernier, le conseil communautaire a, entre autres, voté le budget primitif. Le rapporteur était Alain Van Der Ham, vice-président, conseiller municipal de Val d'Oingt, délégué au pôle administration et coopération territoriale marchés publics et finances.

Le conseil communautaire, à l’unanimité, a approuvé le budget général tel que proposé. Un budget en conformité avec les présentations issues du rapport d’orientation budgétaire et proposées au débat d’orientation budgétaire de la collectivité le 23 février dernier (cf. notre édition du 3 mars).

Une capacité d'autofinancement qui se dégrade

Un budget qualifié de "volontariste" par le président Daniel Pomeret qui sait que les choix faits ne seront peut être pas forcément réalisés danbs les temps impartis, compte-tenu de la récente situation internationale. Et de constater que la capacité d’autofinancement se dégrade et qu’il ne faudra pas continuer dans ce sens.

L’information sur les ratios a été annoncée. La CCBPD (54 398 habitants, population Insee 2018) se retrouve dans la strate de 50 000 habitants à moins de 100 000 habitants, au 30e au rang national. Information sur les ratios, donnés en € par habitant : dépenses réelles de fonctionnement - 435,81 €/hab ; strate 367 €/hab. Recettes réelles de fonctionnement - 462 €/hab ; strate 437 €/hab. Dépenses d'équipement brut - 375,33 €/hab ; strate 89 €/h. Encours de la dette - 189,76 €/hab ; strate 264 €/hab. Dotation globale de fonctionnement 37,58€/hab ; strate 74€/hab. Dépenses de personnel / dépenses réelles de fonctionnement - 21,83 % ; strate 40,3 %. Dépenses réelles de fonctionnement et remboursement annuel de la dette en capital / recettes réelles de fonctionnement - 98,43 % ; strate 89,3 %. Dépenses d'équipement brut / recettes réelles de fonctionnement - 81,15 % ; strate 20,3 %. Encours de la dette / recettes réelles de fonctionnement - 41,03 % ; 60,2%, strate.

A savoir que les grands projets structurants comme Le Bordelan, les crèches d’Anse et Chazay, l'Espace Pierres Folles, le gymnase de Chazay et le nouveau siège font l’objet d’engagements pluriannuels avec autorisation de programme.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?