AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeCommerces : des alertes SMS anti délinquance

Commerces : des alertes SMS anti délinquance

Le plan national destiné à lutter contre les cambriolages et vols à main armée présenté par les pouvoirs publics comporte un plan d'action départemental de lutte contre les cambriolages et braquages de commerces.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Il prévoit un dispositif centralisé d'alerte par sms appelé "alerte commerces".

Pour être prévenus de délits touchant actuellement les commerces du territoire, la préfecture avec la gendarmerie, la police nationale et la Chambre de commerce et d'industrie du Beaujolais, en partenariat avec la CCI Rhône-Alpes, ont mis en place ce procédé. C'est une initiative consulaire qui a été testé dans le Jura et destinée à prévenir les commerçants par SMS de faits de délinquance venant de se produire dans un commerce à proximité et/ou dans le même secteur d'activité (vols à main armée ou avec violence, vols à l'étalage commis en bandes et d'escroqueries par faux moyens de paiement, etc.) et pouvant se reproduire ou se propager sur le territoire de la CCI du Beaujolais. Ce dispositif s'adresse aux commerçants et prestataires de services aux particuliers.

"Le professionnel victime d'un délit informe immédiatement le 17 qui pourra diffuser l'information aux adhérents du dispositif alerte commerces", indiquent la CCIB, représentée par Noël Comte, le président et la préfecture du Rhône par Gérard Gavory, préfet délégué pour la défense et la sécurité. Le message est rédigé et transmis à l'ensemble des commerçants adhérents sur leurs téléphones portables. Le SMS décrit succinctement les faits, le lieu du délit et les renseignements connus sur le ou les auteurs.

Ainsi les commerçants seront-ils mis en garde si un délit se produit à proximité de leur commerce. Une diffusion rapide de l'alerte par les forces de l'ordre permet de renforcer la vigilance des commerçants et ainsi éviter la réitération. Ce dispositif est financé par la Chambre de commerce et d'industrie du Beaujolais

"Il s'agit d'un outil qui s'ajoute à un autre et il est gratuit", a fait remarquer Gérard Gavory.

Pour Jean-Luc Lafond, membre de la commission commerce à la CCIB, "ce dispositif est important. Cela coûte moins cher de faire de la prévention que du curatif". "Il faut utiliser les nouvelles technologies pour communiquer rapidement", note le commissaire Pic. Le dispositif "sms alerte commerces" fait l'objet d'une convention entre la Chambre de commerce et d'industrie du Beaujolais et la préfecture du Rhône.

Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?