AccueilACTUALITESTerritoiresComment se déplacer à la rentrée ?

Comment se déplacer à la rentrée ?

Le train-train quotidien Pas de mystère le train est confortable, il va vite, dans toutes les grandes villes, à prix raisonnable, et tout cela de manière écologique.

ACTUALITESTerritoires Publié le ,

Le train-train quotidien

Pas de mystère le train est confortable, il va vite, dans toutes les grandes villes, à prix raisonnable, et tout cela de manière écologique. Cependant attention aux grèves, aux retards, et au monde qui implique de voyager debout ou dans le couloir. Ne pas oublier non plus que le nombre de gares est limité. Donc évidemment il est compliqué de voyager entre Theizé et Odenas en train par exemple. Mais niveau prix, beaucoup de bons plans à la rentrée ! Tout d’abord, il faut penser à prendre sa carte Ourà qui est le support unique des abonnés combinant TER et transport urbain. Elle permet de se rendre dans les grandes villes en TER (Lyon, Grenoble ou Saint-Etienne) et d’utiliser bus, tram ou métro une fois sur place. Concernant le tarif il dépend du point de départ et d’arrivée évidemment ! A retrouver aussi, la carte illico mensuel, c’est jusqu'à 75 % de réduction sur votre trajet quotidien, 25?% de réduction en semaine et 50 % les week-ends et jours fériés sur tous les autres déplacements en Rhône-Alpes. Pour la carte illico liberté c’est 25 % de réduction en semaine sur tous vos trajets TER en Rhône-Alpes ainsi que vers les régions Auvergne et Bourgogne et 50 % de réduction le week-end. Il faut compter environ 40?euros. Quelques bons plans pour les jeunes qui voyagent fréquemment en Rhône-Alpes maintenant ! Ne pas manquer la carte TER illico liberté jeune. C’est 50?% de réduction pour les moins de 26 ans, en semaine, le week-end et les jours fériés pour une vingtaine d’euros par mois?! Il existe aussi la carte TER illico mensuel jeune qui propose en moyenne 80?% de réduction par rapport au tarif normal sur une base de vingt allers-retours par mois. C’est environ 62 euros par mois pour Villefranche-Lyon. Le TER promet donc d’être rentable. Une occasion à ne pas louper à la rentrée !

Ça roule pour les cars

Comme chaque année les transports du Rhône et de l’Ain proposent des prix attractifs sur les abonnements. Dans le Rhône ce sont trente-neuf lignes régulières qui vous emmèneront partout pour 2?euros le ticket unité, pour 30?euros par mois avec l’abonnement Primo Rhône Mensuel ou pour 300?euros à l’année avec le Primo Rhône Annuel, soit deux mois offerts. Et pour les scolaires, étudiants, allocataires du RSA ou demandeurs d’emploi, les tarifs sont réduits. Ne pas oublier non plus le combiné cars du Rhône et réseau urbain lyonnais (70?euros par mois ou 700?euros par an) ou le combiné cars du Rhône et TER. Enfin, la nouveauté 2014 pour les Cars du Rhône se trouve être une carte interactive pour visualiser sur le point de départ ou d’arrivée : l’ensemble des lignes disponibles, les trajets, les fiches horaires et les points de vente. Dans l’Ain, peu de changement. Un abonnement mensuel à 35?euros, un abonnement annuel pour les moins de 26?ans à 250?euros et un abonnement annuel à 350?euros au tarif normal. Ce sont trente-six lignes d’autocars qui relieront les petites communes aux plus grandes villes de l’Ain et des départements voisins comme Mâcon, Lyon ou Villefranche. Enfin plusieurs lignes permettent de rejoindre une gare TER ou TGV dont les horaires sont calés sur les correspondances des trains. En effet le car peut s’avérer très pratique sur certains trajets, peu cher, confortable et agréable si l’on aime observer les paysages. Cependant les trajets y sont plutôt longs et il reste un gros consommateur de carburant. A tester quand même ! Covoiturage : en voiture tout le monde ! Ecologique, économique, convivial, les avantages du covoiturage sont considérables. Le nombre d’utilisateurs a d’ailleurs largement augmenté ces dernières années. Et effectivement pas de doute, le covoiturage est rentable. Aujourd’hui, voyager de Villefranche à Lyon à partir de 2?euros ou faire Mâcon Belleville pour 1?euro est possible. Léo Raynaud, utilisateur occasionnel, nous en parle?: "C’est vrai que le covoiturage est un bon moyen pour voyager pas trop cher, même si on ne trouve pas toujours ce qu’on veut comme trajet". Mais pour rechercher un covoiturage ou trouver des covoitureurs, peu de solutions existent véritablement. Ce sont surtout les sites internet qui permettent la rencontre entre les deux. Le web propose même de choisir son chauffeur, la voiture ou les options comme fumeur ou non. A l’heure actuelle, la ville de Villefranche a mis en place trois aires de covoiturage qui facilitent la rencontre et le stationnement des personnes qui souhaitent covoiturer. Elles sont disponibles au parking Bointon, au parking de l'aire de loisirs de Riottier et au parking au sud de la rue Grange-Blazet. Villefranche est aussi en pointe au niveau d’internet puisqu’elle a déjà mis en ligne son propre site pour faire covoiturer les salariés qui travaillent sur un même secteur géographique. Stéphanie Ouvrard, responsable de la communication de l’Agglomération Villefranche Beaujolais Saône, explique?: "On ne connaît pas forcément les gens qui travaillent à proximité de nous, alors ce site permet de les rencontrer et de se déplacer ensemble, à moindre coût". Inscription gratuite sur www.covoiturage-rhone.fr. Mais tout de même quelques points négatifs persistent avec cette nouvelle pratique : les déplacements se font principalement entre grandes villes, donc peu pratique pour voyager du Bois-d’Oingt à Monsols par exemple. Et ensuite les horaires dépendent en général uniquement du chauffeur et non de ses voyageurs. Donc si vous misez sur un covoiturage pour rentrer chez vous le soir, ne vous y prenez pas au dernier moment ou ayez quand même un plan B ! Aurélien Sperandio

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?