AccueilAINCollèges : le Département de l'Ain poursuit ses investissements

Collèges : le Département de l'Ain poursuit ses investissements

Pour le conseil départemental, le plan 2018-2023 a mobilisé plus de 100 M€. Et le suivant se prépare déjà à partir d’une feuille de route hyper structurée.
Collèges : le Département de l'Ain poursuit ses investissements
DR - Le futur collège de Péronnas, dans la banlieue de Bourg-en-Bresse, remplacera celui construit en 1972.

AIN Publié le , Jean-Marc PERRAT

Les chiffres ont de quoi donner le tournis : 7 M€ pour l’extension du collège de Péron (dans le Pays-de-Gex) qui devrait ouvrir en 2023, 23,50 M€ pour celui d’Ornex opérationnel en 2024 et 27,50 M€ pour le nouveau collège des Côtes à Péronnas annoncé pour 2026. La facture du collège de Villars-les-Dombes dont les études sont en cours s’élèvera à 19,50 M€. On peut ajouter les 20 M€ de la restructuration de l’établissement de Miribel qui en est aux études de programmation et au concours d’architectes.

Ain : le conseil départemental développe son « Plan collèges »

Un collège et un gymnase à Saint-Didier-de-Formans

Quant au futur collège d’Ambérieu-en-Bugey, il faut attendre novembre prochain pour en savoir davantage. Restructuration de l’existant ou construction ailleurs ? La réflexion se poursuit.

Reste le collège de Saint-Didier-de-Formans appelé dès septembre 2023 à remplacer son voisin de Trévoux, construit en 1972 et atteint par la limite d’âge. Il sera situé route de Sainte-Euphémie, sur un terrain de trois hectares mis à la disposition du Département par la communauté de communes Dombes-Saône-Vallée.

Cette dernière profitera de l’occasion pour construire un gymnase. Coût de ces deux opérations, 18,80 M€ pour le collège (85 % pour le Conseil départemental et 15 % à la charge de l’État) et 6 M€ pour le collège, une facture assumée par l’intercommunalité. S’ajoutera pour les parties communes une enveloppe de 2,2 M€ partagée (80/20) entre les deux partenaires.

Un plan 2024-2030 longuement réfléchi

Tous ces projets sont inscrits dans les plans collèges, celui pour 2018-2024 et son successeur pour la période 2024-2030. Le premier a déjà donné lieu à moults débats, notamment en session publique. Le suivant bénéficie d’une étude prospective, menée, selon ses géniteurs, "grâce aux données transmises par le rectorat, un travail en concertation avec l’Inspection académique sur l’évolution des effectifs de collégiens pour les années à venir et l’examen de l’état des bâtiments existants".

Jean Deguerry, président du Département, et sa vice-présidente Véronique Baude, chargée de ce vaste chantier qualifié de « prioritaire », ajoutent qu’une première phase d’études a débuté en mai pour s’achever en août prochain : « Il s’agira de se doter d’un référentiel, véritable cahier des charges. Mais aussi étudier les adaptations possibles de la carte scolaire en prenant en compte les temps de transports et de la mixité sociale ; privilégier les restructurations et réhabilitations plutôt que la construction de nouveaux bâtiments ; prendre en compte les enjeux de durabilité et de transition écologique (performance énergétique, confort d’été, gestion des eaux pluviales, énergies renouvelables, systèmes de ventilation, gestion des déchets…). »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?