AccueilLOISIRSCinémaClément Gosseye (CGR cinéma) : "Le start and stop, on n'en veut plus !"

Clément Gosseye (CGR cinéma) : "Le start and stop, on n'en veut plus !"

L'exécutif prévoit de rouvrir certains lieux culturels à partir de la mi-mai. Pour autant, aucune date exacte n'a été fixée pour les cinémas.
Clément Gosseye (CGR cinéma) :
Laurence Chopart. - "Les cinémas sont fermés depuis le 29 octobre, c'est long"

LOISIRSCinéma Publié le ,

Les directeurs de salles de cinéma attendent impatiemment une date pour pouvoir gérer leur programmation dans un contexte où de très nombreux films attendent les spectateurs comme l'explique Clément Gosseye, directeur régional d'exploitation des cinémas CGR*

La réouverture des salles de cinéma approche, dans quel état d'esprit êtes-vous ?

`Nous sommes très impatients de savoir à quelle date, nous allons pouvoir accueillir notre public. Cela fait depuis le 29 octobre que les cinémas sont fermés. C'est long. Mais et malgré les annonces de jeudi dernier nous gardons tout de même l'espoir que la réouverture soit effective à partir du 15 mai. Dans quelles conditions ? Cela va être un peu la clé ! Ce que l'on ne veut plus c'est du "start and stop", il s'avère que c'est trop compliqué.

"TOUS LES CINEMAS DOIVENT ROUVRIR ENSEMBLE"

Pour votre organisation, il est important de connaître la date de réouverture bien en amont, pourquoi ?

Nous sommes confrontés à la même problématique comme le 22 juin 2020. En effet, pour remettre nos cinémas en place, il nous faut près de trois semaines. Nous devons recaler des dates de sorties de films et prévoir la communication. Tous les cinémas doivent rouvrir ensemble. Nous ne pouvons pas les "régionaliser" parce que les sorties de films sont nationales.

Aujourd'hui quelles sont les conditions de réouverture qui se profilent pour accueillir les spectateurs ?

Nous voudrions connaître la date et ainsi pouvoir se projeter sur les jauges. Elles vont être certainement réduites On parle de 35 % à la réouverture pendant quinze jours, à 65 %, idem pendant quinze jours pour arriver à 100 % au bout d'un mois. C'est ce qui se dessine, pour autant rien n'est calé. Nous ne savons pas si le couvre-feu sera maintenu. Des négociations sont en cours avec le CNC, la Fédération française du cinéma et le gouvernement pour que la réouverture s'effectue dans des conditions favorables. Ce que l'on ne veut pas, c'est que l'on nous impose un couvre-feu et en même temps des jauges réduites. Les séances de 18 h, de 20 h et de 22 h ne peuvent pas avoir lieu si le couvre-feu est de nouveau instauré. La plupart de nos entrées s'effectuant après 19 h.

A quels films, les spectateurs peuvent-ils s'attendre au CGR à Villefranche lorsque les salles pourront à nouveau les accueillir ?

"Black widow" "OSS 117" avec Jean Dujardin, "Kaamelott", "Les Trolls", "Top gun 2", et bien d'autres films encore

Leur réservez-vous des surprises ?

Oui, bien sûr. Nous avons prévu des opérations. Comment vont-elles s'orchestrer ? Nous ne savons pas. Il est difficile de se projeter à ce jour.

Propos recueillis par Laurence CHOPART

*Un nouveau directeur prendra ses fonctions au cinéma CGR Villefranche dès sa réouverture.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2022

Journal du27 janvier 2022

Journal du 20 janvier 2022

Journal du20 janvier 2022

Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?