AccueilACTUALITESClean walk avec un âne : le Tour de France de Stéphane et Honoré

Clean walk avec un âne : le Tour de France de Stéphane et Honoré

L'éleveur sillonne les routes de l'Hexagone avec son âne Honoré. Durant ce voyage qui vise à dépolluer les chemins de France, lui et son acolyte ont fait une halte cette semaine dans le Beaujolais.
Clean walk avec un âne : le Tour de France de Stéphane et Honoré
©Denis Brudzynski - Chaque jour, Stéphane et Honoré collectent 20 l de déchets non recyclables et 20 l de déchets recyclables.

ACTUALITES Publié le ,

À chacun son Tour de France : si certains le font à vélo d'autres le font à moto, Stéphane Maréchal a décidé de le faire avec son âne.

Tous deux ont fait une halte à Ternand du 19 au 20 juillet. Pour l'occasion, le maire a ouvert les vestiaires visiteur au stade de foot pour permettre à Stéphane Maréchal de se doucher, son âne logeant dans un pré à côté. Leur périple est à visée écologique : chaque jour, ils collectent 20 l de déchets non recyclables et 20 l de déchets recyclables.

Éleveur de chèvres, Stéphane Maréchal vivait de la transformation fromagère, en agriculture bio. Il cherche une ferme pour redémarrer son activité. En cette période particulière, les offres sont rares et il lui faut sans cesse traverser l’Auvergne du nord au sud et d’est en ouest pour aller visiter des fermes qui correspondent à ses critères.

Il a donc décidé de partir à la recherche de la ferme idéale pour redémarrer du bon pied. C’est important pour lui et cela lui permettra sans doute de tourner une page. "Le temps libre dont je dispose me permet de parcourir bon nombre de chemins de randonnée, dont le GR30, mon préféré. Je l’ai parcouru en septembre 2019, après la saison touristique et en ai gardé un souvenir merveilleux", explique Stéphane Maréchal. Lorsqu'il repasse par le GR30 un an plus tard, la vision du nombre impressionnant de déchets jonchant les bords du chemin le marque.

"Sur les réseaux sociaux, les commentaires sur les incivilités des nouveaux promeneurs se multiplient. Les conseils fleurissent, mais les abonnés sont des randonneurs habituels qui connaissent les règles élémentaires de respect de l’environnement ; la fameuse règle du "leave no trace" (ne laisser aucune trace). Alors je profite de l’idée de partir à la recherche d’une ferme pour la coupler à celle de ramasser les déchets". Leur périple débute en forêt de Tronçais.

Ils rattrapent ensuite le chemin de Compostelle direction Limoges, puis Angoulême, La Rochelle, Nantes, la Bretagne et la forêt de Brocéliande, le Mont-Saint-Michel, puis le chemin des Miquelots à contresens jusqu’aux environs de Rouen. Après la Picardie, la Champagne, la Lorraine pour aller voir Strasbourg.

Suivant la saison, ils redescendent par les Vosges direction la Bourgogne et traversent la vallée du Rhône sur les routes du Beaujolais avant Lyon, Chambéry puis retour sur le chemin de Compostelle jusqu’au Puy-en-Velay.

Là, ils rattrapent le célèbre chemin de Stevenson, avant de prendre le cap de la Méditerranée où ils retrouvent la voie d’Arles jusqu’à Toulouse. Il sera alors temps de remonter par Cahors, Périgueux pour enfin bifurquer à l’est et rejoindre le Limousin puis le Massif central. "Je peux estimer notre parcours à plus de 5 400 km en un peu plus d’un an, avec probablement une pause hivernale", souligne Stéphane Maréchal.

Un âne bourbonnais pour compagnon

C'est avec son âne Honoré que Stéphane Maréchal effectue son voyage à visée écologique.

"Honoré du Tremble - c’est son nom complet - est un âne bourbonnais, mais pas reconnu car trop petit. Il est né en 2017 en lisière de la forêt de Tronçais et a grandi à Braize, le berceau de la race, dans l’élevage de Michel Clément ; l’Asinerie du Tremble, d’où son nom, précise l'agriculteur.Michel est éleveur, propose des formations autour de l’âne, produit du lait d’ânesse et fabrique des savons avec ce lait. Sans ses conseils avisés, nous ne pourrions pas prendre la route".

L’animal est particulièrement disposé pour la randonnée. Volontaire, calme et doté d'un caractère souple, bien qu’un peu peureux dans des situations nouvelles, il s’adapte facilement et ne rechigne pas à la tâche. "Il affiche tout de même son caractère, mais préfère les longues marches à la monotonie de la vie dans un enclos. Bien qu’il n’ait jamais connu la solitude. C’est un âne bien dans sa tête, prêt à faire de grandes randonnées", souligne l'éleveur.

Plus d'infos : leur page Facebook sera mise à jour régulièrement afin de donner des nouvelles de leur progression, ainsi que sur Twitter et Instagram
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?