AccueilVILLEFRANCHEConscritsClasses en 2 : les 70 ans ou la "classe pétards"

Classes en 2 : les 70 ans ou la "classe pétards"

Au nombre de 32, les 1972 n'ont jamais manqué une occasion de se faire remarquer durant la fête des conscrits.
Chez les 1972, la malice est toujours dans le regard...
© Studio Virgile - Chez les 1972, la malice est toujours dans le regard...

VILLEFRANCHEConscrits Publié le ,

Hervé Monnet est président de la 72 depuis 1993. Né à Villefranche, il a fait ses conscrits depuis ses 20 ans sans manquer une seule vague. Et les souvenirs remontent forcément à la surface. "Nous avons fait les 20 ans sous la neige et n’avons pas pu faire de retraite aux flambeaux car il y avait eu des débordements deux ans auparavant."

Son secrétaire et son trésorier sont les mêmes depuis leurs vingt ans, "ce qui est assez exceptionnel pour être souligné. Nous pouvons aussi citer notre porte-drapeau qui couche avec son drapeau tellement il l’aime."

Il nous livre quelques anecdotes croustillantes : "On nous appelait la classe pétards. Pour les 40 ans, on a fait le retinton à Montrond-les-Bains où nous avons tellement fait péter de pétards que nous nous sommes tous retrouvés à la gendarmerie… Nous avions un conscrit qui ne voulait pas laisser sa voiture, il l’a retrouvée sur cales et s’est finalement résigné à se déplacer avec le groupe. Un autre de nos conscrits a dégusté une glace avec un goût particulier, nous lui avions confectionné une boule de beurre."

Hervé Monnet, président de la classe 1972 © Studio Virgile

La 72 se réunit deux fois par an pour le tirage des rois en janvier et pour une soirée grenouilles en juillet. "Cette année, on a hélas perdu 5 conscrits, dont Charly qui était un pilier du bureau mais aussi un artiste de la ferronnerie qui supervisait la fabrication de notre char, ce qui fait que nous sommes aujourd’hui 32 conscrits et 22 conscrites, dont Isabelle Martin-Sibille, correspondante au Patriote", complète Hervé Monnet.

Les conscrits de la 72 attendent donc avec impatience ses festivités, les retrouvailles de tous les conscrits auront d'ailleurs lieu au cuvage de Lacenas. Sans oublier la visite des anciens dans les maisons de retraites. "Nous faisons l’impasse sur le bal et laissons ça aux jeunes", glisse le président. Le lundi leur retinton aura lieu au Faisan doré, le mardi à L’O des vignes à Fuissé, avant le banquet intergénérationnel à l’atelier avec tous les conscrits qui clôturera les festivités.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?