AccueilACTUALITESCirque illégal à Belleville : trois habitants détruisent les panneaux publicitaires de Zavatta

Cirque illégal à Belleville : trois habitants détruisent les panneaux publicitaires de Zavatta

Installé sans autorisation sur le parking Pulliat, le cirque Zavatta suscite la colère de la municipalité et de certains riverains : trois d'entre eux ont décidé de retirer et taguer la publicité du cirque hier soir.
Cirque illégal à Belleville : trois habitants détruisent les panneaux publicitaires de Zavatta
DR - Une vingtaine de panneaux ont été tagués ou enlevés par trois jeunes résidents de Belleville.

ACTUALITES Publié le ,

"On a attendu que Belleville s'endorme et on est passé à l'action" : dans la nuit du 20 au 21 avril, trois bellevillois de 24 ans ont enlevé et tagué la publicité du cirque Zavatta, installé illégalement sur la commune depuis mardi. "Nous avons enlevé au moins 20 panneaux publicitaires, et cela rien que sur Belleville : il y en a partout !", témoigne Myriam Dupont*, qui a décidé de mener cette action avec deux de ses amis.

"Comme tout le monde, nous avons été témoins de l'installation du cirque sur la commune. On est allé voir les animaux et on a été surpris et choqué de leur état", témoigne la jeune femme. Les bêtes ont paru "stones" aux trois jeunes, comme si elles étaient sous l'influence de tranquillisants "à part leurs yeux, rien ne bougeait", souligne Myriam Dupont. Elle rapporte également avoir observé un lion dont la queue, à moitié coupée, saignait en plein soleil. "On a constaté qu'ils étaient tenus captifs dans de très mauvaises conditions, et ce, avant même qu'on apprenne dans la presse que l'installation de Zavatta était totalement illégale. Quand on a appris ça, ça nous a mis hors de nous et on a décidé d'agir".

Municipalité et riverains mobilisés

À l'heure actuelle, une plainte a été déposé par la mairie de Belleville contre cette installation, seule action possible dans ce genre de situation. "Si même la police ou les gendarmes ne peuvent rien faire pour les déloger, on s'est dit qu'on allait agir par nous même : on ne leur a pas laissé un seul panneau debout, et on a fait en sorte qu'ils ne puissent pas les réutiliser". Des draps comportant la mention "Non au cirque illégal" ont également été apposés à proximité de Zavatta.

"Il faut que les habitants de Belleville leur fassent comprendre qu'ils sont contre cette installation, et ce avant que les représentations ne commencent", table Myriam Dupont. C'est ce week-end que Zavatta prévoit en effet de commencer ses spectacles : des représentations sont prévues samedi et dimanche ainsi que le mercredi 27 avril. Une pétition a également été lancée sur change.org, demandant au préfet du Rhône Pascal Mailhos de proposer aux villes du département une consultation citoyenne sur les cirques itinérants utilisant des animaux sauvages. Bien que la loi contre la maltraitance animale – adopté le 18 novembre 2021 – prévoit leur interdiction en 2028, de nombreux citoyens et communes sont déjà engagés contre leur présence actuelle sur le territoire.

*Le nom a été modifié pour respecter l'anonymat de la personne

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?