AccueilAINChâtillon-sur-Chalaronne : le charme fou d'une cité médiévale

Châtillon-sur-Chalaronne : le charme fou d'une cité médiévale

Avec ses ponts à cheval sur la Chalaronne, la commune a des petits airs de Venise...
Châtillon-sur-Chalaronne : le charme fou d'une cité médiévale
Julien Verchère - Devant les maisons à colombages, la Chalaronne s'étale paisiblement.

AIN Publié le ,

Se balader dans les ruelles de Châtillon-sur-Chalaronne, traverser et retraverser la rivière sur des ponts en admirant les demeures anciennes, c'est l'assurance d'un voyage passionnant dans le passé. Plus précisément à l'époque médiévale, dont de très nombreux témoignages subsistent, donnant cette identité si forte à la ville.

À chaque détour, un bâtiment illustre l'importance de la cité au Moyen Age. Tout a commencé aux alentours de l'an 1000, lorsque le château a été construit sur un promontoire au confluent de la Chalaronne et du Relevant. On continue à y grimper avec délice pour profiter de la vue panoramique.

La ville basse a ensuite grandi, passant dans le giron des sires de Beaujeu avant de se développer à partir du XIIIe siècle sous la maison de Savoie, avec notamment la construction des Halles (au XVe) et de l'église Saint-André (style gothique flamboyant, terminée à la même époque).

Ces maisons au charme fou

A partir du XVIe siècle, plusieurs vastes ensembles voient le jour, à l'image des Ursulines. Mais ce sont aussi les bâtiments plus modestes, ces dizaines de maisons au charme fou, qui donnent aujourd'hui tout son cachet et son caractère à Châtillon-sur-Chalaronne.

Pas étonnant une fois brossé ce portrait avantageux de constater que la ville collectionne les labels et distinctions, notamment "Station verte", "Plus beaux détours de France", "Ville et métiers d'art". Sans oublier les quatre étoiles aux Villes fleuries. Car la magie n'opérerait sans doute pas de la même manière sans le fleurissement impressionnant qui caractérise aussi Châtillon. Le mélange des couleurs, de l'eau, de la pierre et du bois, le parfum de l'Histoire, un cocktail enivrant à déguster pour terminer l'été !

Un marché de renommée nationale

Depuis six siècles, les majestueuses halles construites en chêne et aux dimensions importantes (80 m de long, 20 m de large et 10 m de haut), édifiées en 1440, sont le témoin de l'importance du commerce dans la ville. Partiellement détruites par un incendie en 1670, elles seront reconstruites grâce à Mlle de Montpensier, comtesse de Châtillon, appelée "La Grande Demoiselle", qui autorisa les habitants à prendre le bois nécessaire dans sa forêt. Aujourd'hui, chaque samedi matin, à partir de 7 h 30, plusieurs dizaines de producteurs s'y installent pour proposer des produits du terroir : fromages, volailles, gibier, poissons de la Dombes, viande et charcuterie, mais aussi des plats prêts à emporter. Place du Champ-de-Foire, plus de 500 étals de produits manufacturés se joignent au commerce local.

Article tiré du supplément Les 100 lieux en Beaujolais - Val de Saône édité en 2018.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?