AccueilACTUALITESCharlie Hebdo : il y a cinq ans, le Beaujolais était réuni contre la barbarie

Charlie Hebdo : il y a cinq ans, le Beaujolais était réuni contre la barbarie

Le 11 janvier 2015 des milliers de personnes très émues avaient défilé dans les rues de Villefranche pour rendre hommage aux victimes des attentats contre Charlie Hebdo, de l'Hyper Casher de Vincennes et à la policière tuée lors d'une fusillade à Montrouge
Charlie Hebdo : il y a cinq ans, le Beaujolais était réuni contre la barbarie

ACTUALITES Publié le ,

Entre 13 500 personnes selon la préfecture et 20 000 selon la mairie avaient manifesté le 11 janvier 2015 à Villefranche rassemblés pour rendre hommage aux victimes des attentats contre Charlie Hebdo et défendre la liberté d'expression. Villefranche avait alors vécu un moment historique qui restera dans les mémoires. Historique par le nombre de manifestants unis, déterminés, recueillis qui ont défilé depuis la place des Arts pour dire non au terrorisme, pour dire oui à la liberté, la liberté de penser, la liberté d'expression.

Des citoyens choqués, émus, qui avaient envie de se rassembler, de se sentir soudés face à la barbarie qui a plongé la France dans un profond émoi. Des milliers de personnes ont rendu hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, aux victimes de l'attentat contre l'Hyper Casher de Vincennes et à la policière tuée lors d'une fusillade à Montrouge. Dès 14 heures, des Caladois, des habitants du Beaujolais et des départements voisins étaient déjà nombreux place des Arts.

AFFICHETTES ET DRAPEAUX

Des milliers de personnes étaient venues de tout notre territoire, comme ce couple de Tarare avec leur fille. "Nous étions déjà là jeudi (NDLR : un premier rassemblement avait eu lieu le 8 janvier) nous tenions prêts à revenir pour témoigner de notre soutien aux victimes. Nous voulons montrer notre attachement à la liberté de la presse".

De nombreuses affichettes "Je suis Charlie", des drapeaux tricolores où l'on pouvait lire sur l'un d'entre eux "liberté chérie", ou encore des pancartes où étaient inscrits : "La France des Lumières", "Contre l'islamophobie", "Je suis Charlie, juif, policier, humain" ont été brandis par les manifestants. Rassemblés devant l'hôtel de ville de Villefranche, ils ont écouté le discours du maire qui était positionné en tête du défilé avec de nombreux élus de Villefranche et du Beaujolais, des responsables politiques et de confessions religieuses.

Après une allocution du maire, Bernard Perrut, le rassemblement s'était terminé avec la participation de plusieurs chorales qui ont chanté "Ma France" de Jean Ferrat et la Marseillaise. C'était un bel exemple d'unité.

L.C.

Cinq ans après les attentats contre Charlie Hebdo, un procès aura lieu aux assises en mai 2020. Quatorze personnes aux liens souvent très étroits avec les terroristes seront jugés.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?