AccueilAINCentrale nucléaire du Bugey : comment le grand carénage profite aux entreprises de l'Ain

Centrale nucléaire du Bugey : comment le grand carénage profite aux entreprises de l'Ain

Pour la sixième année, le comité de pilotage de l’instance de concertation et de coordination du grand carénage de la centrale nucléaire de Bugey (Ain) s’est réuni pour faire le point sur les retombées locales de ces travaux de sécurisation.
La centrale nucléaire du Bugey à Saint-Vulbas subit une importante phase de travaux autour de ses quatre réacteurs.
© Christel Dalsbaek - La centrale nucléaire du Bugey à Saint-Vulbas subit une importante phase de travaux autour de ses quatre réacteurs.

AIN Publié le ,

Mise en service en 1972, la centrale nucléaire du Bugey, à Saint-Vulbas, est une vieille dame qui fait l’objet d’un véritable check-up. Le jeudi 1er décembre, se réunissait pour la sixième fois le comité de pilotage de l’instance de concertation et de coordination du grand carénage, pour faire le point sur le programme industriel de travaux de sécurisation et de modernisation de la centrale. Des interventions indispensables pour prolonger la durée de vie des quatre réacteurs de dix ans.

"Ces travaux représentent 2 milliards d’euros, indique Pierre Boyer, directeur de la centrale nucléaire du Bugey. Le point d’orgue du programme réside dans les visites décennales des réacteurs, débutées en 2020. La dernière sera réalisée l’année prochaine, c’est la phase A."

Outre la centrale, ce comité de pilotage réunit également l’Etat ainsi que de nombreux partenaires tels que Pôle emploi et les chambres de commerce et d’industrie (CCI). "L’objectif est d’assurer des retombées économiques importantes pour les acteurs du territoire" rappelle Cécile Bigot-Dekeyzer, préfète de l’Ain.

Coût de l'énergie, changement climatique... : les maires de l'Ain sont inquiets

411 entreprises régionales sollicitées

L'étape qui est en cours d’achèvement a donné lieu à un bilan dont le résultat s’avère positif. Ce sont ainsi 411 entreprises du territoire qui sont mobilisées, dont 106 dans l’Ain."En 2022, 55 % des achats locaux de la centrale sont réalisés dans la région, soit un montant de 92,7 millions d’euros (de retombées pour le territoire, Ndlr)" remarque Cécile Bigot-Dekeyzer.

Il faut noter que 35,7 % de ces achats en Auvergne-Rhône-Alpes concernent l’Ain.

© Christel Dalsbaek - Pierre Boyer, directeur de la centrale nucléaire du Bugey, et Cécile Bigot-Dekeyzer, préfète de l’Ain, dressent un premier bilan du grand carénage opéré à Saint-Vulbas.

Pour accompagner les entreprises régionales, plusieurs mesures ont été mises en place pour proposer les meilleures conditions d’hébergement, de restauration et de transport. "Par exemple, en 2022, le portail hébergement, destiné aux entreprises prestataires, est passé de 859 à 1056 offres de logement", complète Cécile Bigot-Dekeyzer.

Grâce à l’application Covoit', 40 000 kilomètres ont été parcourus en covoiturage. En parallèle, de nombreuses solutions de transport et de coworking ont été créées spécifiquement.

Villeneuve : les premiers panneaux photovoltaïques inaugurés

Centrale du Bugey : 1 500 emplois générés depuis cinq ans

Concernant le volet emploi, formation et compétences, "depuis cinq ans, Pôle emploi, avec son agence spécialisée Atom'emploi, et la Région, ont mobilisé près de 8,5 millions d’euros pour former aux métiers du nucléaire", souligne Cécile Bigot-Dekeyzer. Ce sont ainsi plus de 2 300 demandeurs d’emploi qui se sont engagés dans ces formations.

"En 2022, 316 personnes ont été recrutées dans les entreprises prestataires. Sur cinq ans, ce sont 1 500 recrutements, se félicite la préfète. Nous avons le souci de nous maintenir dans cette dynamique, et même de la développer".

"La phase B, qui consiste en des travaux de renforcement, va suivre jusqu’en 2027. Elle sera de la même intensité et nous allons continuer à avoir besoin des entreprises locales" complète Pierre Boyer, directeur de la centrale. À l’issue de cette phase B, de nouvelles visites décennales seront programmées. "C’est une roue qui ne s’arrête jamais de tourner avec un programme industriel extrêmement important qui doit profiter au territoire pendant encore des années", conclut Pierre Boyer.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?