AccueilVILLEFRANCHEA la une"Ce que je veux faire pour les Caladois"

"Ce que je veux faire pour les Caladois"

Le Patriote : Comment accueillez-vous cette élection pour un nouveau mandat à la tête de la ville ? Bernard Perrut : "C'est une belle satisfaction, avec près de 40 % des suffrages et 845 voix d'avance contre 238 en 2008.

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

Le Patriote : Comment accueillez-vous cette élection pour un nouveau mandat à la tête de la ville ?

Bernard Perrut : "C'est une belle satisfaction, avec près de 40 % des suffrages et 845 voix d'avance contre 238 en 2008. Je sors vainqueur d'un référendum anti-Perrut proposé par l'un des candidats.
Je tiens à remercier tous les électeurs qui m'ont apporté leur confiance et je salue en parallèle tous les candidats qui se sont engagés sur les cinq listes. Du début de campagne jusqu'à aujourd'hui en passant par le dépouillement, j'ai gardé la même sérénité".

Vous sembliez tout de même moins serein entre les deux tours…

"Je suis resté serein, mais il est vrai qu'il ne faut pas franchir les limites et à un moment donné nous devons répondre aux attaques. Tout était clair dans notre programme."

Quelle analyse effectuez-vous des résultats du second tour, notamment d'un report de voix de l'UDD en direction de votre candidature ?

"Il est toujours difficile d'analyser les reports de voix. A titre personnel, je n'ai eu aucun contact avec aucune liste entre les deux tours."

Les résultats de certains bureaux de vote, ceux où l'UDD a réalisé ses meilleurs scores au premier tour, démontrent que les quartiers d'habitat social vous ont apporté un soutien important...

"Je constate qu'il n'existe pas de rejet de la politique municipale dans les quartiers sociaux. Je m'en rends d'ailleurs aisément compte quand j'y vais, par exemple pour boire un café de temps en temps à Belleroche. Il n'y a pas plusieurs villes, je vais partout."

"Une nouvelle gouvernance"

Que pensez-vous du retour du Front national au conseil municipal??

"C'est un parti comme un autre. Les électeurs ont choisi. Dimanche, j'ai d'ailleurs salué dans mon allocution l'ensemble des candidats qui se sont engagés pour Villefranche."

Quelle va être l'empreinte UMP en terme de gestion et de projets pour Villefranche??

"Nous avons constitué une liste d'union UMP-UDI et de la société civile. Pendant six semaines, nous avons organisé des réunions thématiques en conviant les Caladois à y participer. Nous avons pris en considération certains propos qui ont été exprimés. L'empreinte sera donc caladoise via un projet commun UMP-UDI et société civile pour la ville de Villefranche."

Quelles seront les priorités de ce deuxième mandat ?

"Sur le plan local, il s'agit de la réussite éducative et de l'accompagnement des aînés. A une échelle plus large, il s'agit du positionnement de la ville au sein de l'intercommunalité, face à la métropole, et en tant que capitale du nouveau Rhône. C'est cela qu'il ne faut pas louper !"

Quels seront vos premiers chantiers??

"L'écoquartier avec la pose de la première pierre du multiplexe avant la fin de l'année et le pôle gymnique dont le chantier va démarrer cet été."

Qu'allez-vous modifier dans votre façon de diriger la ville ?

"Cela se matérialisera en premier lieu par une recherche de performances dans tous les domaines, pour une ville de Villefranche bien gérée. Cela passera par le management, la formation, des mutualisations avec l'agglomération… En deuxième lieu, je veux instaurer une nouvelle gouvernance, en mettant en place une évaluation des politiques publiques, dispositif rare dans les villes moyennes. Nous devons savoir si un euro investi est un euro utile ! Par ailleurs, au-delà des changements d'attributions pour certains élus, des conseillers délégués travailleront sur des thèmes très précis."

2017 : il entretient le flou

Et en matière de service à la population…


"Je souhaite renforcer encore les liens avec la population, que nous n'avons jusqu'ici pas toujours suffisamment associée aux projets. Nous allons promouvoir la participation citoyenne. Et comme tout n'est pas parfait, il faut continuer à améliorer la qualité d'accueil, de contact et de réactivité en direction de la population."

Quelle organisation de travail comptez-vous mettre en place, entre vos mandats de maire et de député??

"Je ne change rien ! Je travaille pour la ville cinq jours sur sept puisqu'il m'arrive de recevoir des Caladois et Caladoises le dimanche. Je suis à Paris les mardis et mercredis."

Qu'envisagez-vous pour 2017, année d'élection législative qui posera pour vous la question du cumul des mandats ?

"J'attends 2017 avec impatience, car c'est l'année… de mes conscrits ! Je ne sais pas si je serais candidat à des élections. On ne sait pas si la règle du non-cumul sera applicable. Le redécoupage en discussion peut aussi aboutir à une circonscription unique au lieu de deux dans le nord du Rhône. Comment voulez-vous qu'avec tous ces éléments d'incertitude je puisse réfléchir sérieusement à cette question?? Mais je ne prendrais jamais de décision qui aille à l'encontre de l'intérêt des Caladois. Je ne viens pas d'être élu pour passer la main à quelqu'un. Je suis parti pour être maire, j'ai des projets sur la table."
"Villefranche, un rôle de locomotive"

L'élection du président de l'agglomération aura lieu le 14 avril. Quelle présidence souhaitez-vous pour l'agglo??

"L'agglo connaît actuellement une évolution que je juge très importante. Je mesure l'intérêt de cette étape d'autant plus que j'ai suivi son développement en tant qu'ancien président (NDLR?: quand la communauté de communes est devenue communauté d'agglomération). Villefranche doit être un atout fort puisqu'elle s'avère une ville attractive. Elle a un rôle de locomotive et devra à mon avis assurer la présidence, ce qui facilitera la mutualisation des services. Mais, et j'insiste, à condition que tous les maires y soient favorables. Avec dix-sept membres sur soixante-deux, nous sommes minoritaires et Villefranche n'a aucune suprématie."

Lors de la campagne électorale, un travail avec la future métropole a été évoqué. Allez-vous commencer à tisser des liens??

"J'ai déjà été en lien avec Gérard Collomb, mais jusqu'à présent l'agglo de Villefranche n'était pas suffisamment forte. La donne a changé. Gérard Collomb viendra prochainement à Villefranche pour une réunion de travail. Lui ou François-Noël Buffet, si celui-ci devient président de la métropole."

Propos recueillis par Julien Verchère et Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?