AccueilVILLEFRANCHECarte blanche aux étudiants : "Comment j’imagine l’impact économique qu’aura la guerre en Ukraine sur notre vie quotidienne"

Carte blanche aux étudiants : "Comment j’imagine l’impact économique qu’aura la guerre en Ukraine sur notre vie quotidienne"

Le Patriote laisse la parole à ceux qui feront le Beaujolais de demain. Cette semaine, c'est Baptiste qui 'exprime.
Carte blanche aux étudiants : "Comment j’imagine l’impact économique qu’aura la guerre en Ukraine sur notre vie quotidienne"
Vanessa Cavalli

VILLEFRANCHE Publié le , Vanessa Cavalli

L’Homme a toujours connu des périodes de conflits que ce soit pour la conquête de territoires ou de guerres idéologiques. Néanmoins, la guerre actuelle en Ukraine que nous vivons aux portes de l’Europe ne fait plus référence aux guerres militaires. Je parlerais aujourd’hui de "guerre totale ou d’anéantissement", avec la menace d’une guerre nucléaire ou de réseaux à travers les cyberattaques.

Par ailleurs, nous subirons inévitablement des dommages collatéraux notamment du point de vue économique. La vie va augmenter à travers le coût des énergies ou encore des matières premières. À ce jour, nous connaissons déjà une forte hausse des carburants, difficile à supporter en tant qu’alternant. Aussi, je pense que ces augmentations ne vont pas s’arrêter là.

En ce qui concerne mon contrat en alternance, le secteur automobile risque d’être également touché car de nombreux composants de nos véhicules, ainsi que certains textiles, sont à base de produits pétroliers. Actuellement, je me pose surtout une question : "Est-ce que cette situation va perdurer ?". Si j’envisage le problème à l’extrême avec un fort ralentissement du développement de mon entreprise, vais-je garder ma place, vais-je avoir mon diplôme, pourrais-je prétendre à une potentielle embauche ?

Le gaz naturel fourni essentiellement par la Russie est un gros problème. À savoir que ce pays distribue la France à hauteur de 20 %. Nous risquons donc une fois de plus de voir nos factures augmenter. Dans le même temps, je pense que les coûts de certains aliments principaux vont également augmenter, tels que les pâtes, le pain, la viande... Notre panier moyen de courses alimentaires risque de subir une cruelle inflation... Surtout pour les personnes à faible revenu comme les étudiants ou alternants comme moi.

Nous ne pourrons peut-être plus nous tourner vers des produits de qualités et donc faire des sacrifices sur le choix de nos achats. En conclusion, ma vie comme celle de tous les Français va être impactée par une hausse des prix des énergies et des produits de premières nécessités. Il faudra donc pour ma part gérer mon budget mensuel afin de terminer le mois avec mon modeste salaire d’alternant.

À peine sorti du Covid, en tant que jeune, nous devons de nouveau supporter une crise économique. Cela m’amène à me demander si nous devons faire l’impasse sur nos loisirs extrascolaires tels que le sport et les sorties entre amis, une source de motivation et d’équilibre pour la réussite de mes études. Néanmoins, il faut toujours garder la tête froide et réaliser la chance que nous avons de ne pas subir les combats que le peuple ukrainien endure en ce moment.

Baptiste AUBERT
20 ans
étudiant en 1ère année de BTS NDRC à la Business School à Limas.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?