Fermer la publicité

Carte blanche aux étudiants : voici comment j'imagine un lieu de travail…

le - - Economie

Carte blanche aux étudiants : voici comment j'imagine un lieu de travail…

Le Patriote laisse la parole à ceux qui feront le Beaujolais de demain. Cette semaine, Juliette s'exprime sur le thème : "Je n'ai encore jamais travaillé en entreprise. Voici comment j'imagine un lieu de travail…"

"J'avoue que c'est une question qui ne m'a jamais traversé l'esprit. Je souhaite devenir médecin et, bien que bercée par des séries comme "Grey's Anatomy", je suis tout de même réaliste. Un lieu de travail n'est pas quelque chose à négliger. Je pense même que la qualité de notre travail découle de celui-ci.

Prenez l'exemple de tous ces pays nordiques innovants dans la qualité de vie au travail. Un lieu où règne une ambiance sereine, où les locaux sont designs, colorés, décorés est selon moi la garantie d'être motivée et d'exercer au mieux ses fonctions."

Un lieu d'entraide et moderne

"Assise sur les chaises de l'école ou les bancs de la fac l'année prochaine, cela limite un peu l'imagination. Mais voilà comment je projette mon futur lieu de travail : pas plus tard que cette semaine, j'écrivais que "seule on va plus vite, ensemble on va plus loin". C'est ainsi que j'imagine mon lieu de travail avant tout. Entourée d'une équipe sur qui m'appuyer après des gardes de 12 heures, où l'on s'entraide dans les moments les plus durs et stressants pour prendre les bonnes décisions.

Vu les progrès fulgurants de la médecine, j'imagine aussi un lieu moderne à souhait. Etant née dans la génération des nouvelles technologies, cela ne me fait pas peur car je gère plutôt bien l'informatique. Mais je n'imagine en aucun cas un lieu où la machine remplacerait l'homme."

"Pourquoi un lieu de travail devrait-il être entre quatre murs ?"

"Et pour parler un peu de notre quotidien du moment, je pense que celui-ci va laisser des marques. J'imagine donc un lieu de travail avec une nouvelle façon de prendre en charge les patients et un port du masque encore bien ancré, en tout cas à l'hôpital.

Mais finalement, pourquoi un lieu de travail devrait-il être entre quatre murs ? Surtout en cette période, où tant de restrictions nous ont été imposées… C'est pourquoi partir en intervention sur le terrain est une idée qui me tente de plus en plus. Quant au télétravail, cela me répulse et je sais que je n'arriverai pas à travailler chez moi. On dit souvent qu'il y a un temps pour tout, pour moi il doit aussi y avoir un lieu pour chaque temps."

Juliette Richard, 17 ans, élève en terminale générale spécialités SVT/ Physique-Chimie au lycée Louis-Armand




Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer