Fermer la publicité

Carte blanche aux étudiants : retour aux sources ou transformation digitale ?

le - - Economie

Carte blanche aux étudiants : retour aux sources ou transformation digitale ?

Le Patriote laisse la parole à ceux qui feront le Beaujolais de demain. Cette semaine, Justine s'exprime sur le thème : "Retour aux sources ou transformation digitale, dans quel camp êtes-vous ?"

"Mon avis est assez mitigé. Ma perception sur le sujet est surtout basée sur l'école et le travail. Actuellement en BTS Négociation et digitalisation de la relation client (NDRC), notre support principal reste l'ordinateur. La prise de notes est facilitée. Pour retenir les cours, c'est autre chose. Comme c'est le cas pour beaucoup d'élèves, lorsque je révise, relire mon cours sur l'ordinateur ne me suffit pas. J'ai besoin de réécrire mon cours à la main ou simplement les idées principales pour mieux les retenir. Revenir à une prise de notes sur papier pendant les cours demanderait plus de temps, mais serait peut-être plus adapté pour certains élèves.

"La visio ? Une expérience globalement négative"

Avec le premier confinement, on peut dire que la digitalisation s'est accélérée. En ce qui me concerne, l'expérience des cours en visio-conférence s'est avérée globalement négative : baisse de la motivation, problèmes de concentration, échanges moins qualitatifs avec les enseignants, même s'ils font tout pour que cela se passe au mieux… Certains s'accrochent et d'autres décrochent.

"Un marché plus ouvert pour les entreprises"

En temps de crise sanitaire, la transformation digitale a permis à bon nombre d'entreprises de maintenir leur activité grâce au télétravail. En ce qui concerne la consommation, les confinements ont également favorisé le e-commerce et, pour certains Français, c'est une habitude qui est restée. Beaucoup de commerces ont donc dû s'adapter rapidement en créant leur boutique en ligne.

Grâce à ce bouleversement numérique, le marché est plus ouvert pour les entreprises. Elles peuvent désormais s'étendre sur le territoire national, et même à l'étranger. En revanche, au niveau de l'emploi, la digitalisation entraîne beaucoup de changements dans les entreprises, parfois au détriment de certains postes qui sont supprimés ou dont le personnel est remplacé par des machines, plus rentables sur le long terme. Il est aussi important de souligner que l'accès aux outils permettant de suivre cette digitalisation demande un investissement financier qui n'est pas à la portée de tous.

"Un juste milieu serait idéal"

Bien qu'il faille vivre avec son temps et accepter la place du numérique, déjà bien présent dans notre société, un retour aux sources à la sortie de cette crise serait à mon avis très bénéfique sur le plan humain. Cela permettrait de renforcer les liens, avec des échanges réels plutôt que virtuels, et de maintenir nos traditions qui font notre force. Un juste milieu entre les deux serait la solution idéale !"

Justine Blein, 18 ans, étudiante en 1ere année de BTS NDRC à la Business school au campus Martelet.




Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer