Fermer la publicité

Carte blanche aux étudiants : passer le bac en 2021

le - - Economie

Carte blanche aux étudiants : passer le bac en 2021

Le Patriote laisse la parole à ceux qui feront le Beaujolais de demain. Cette semaine, Pénélope s'exprime sur le thème : "Passer le bac en 2021"

"Passer le bac en 2021 est une épreuve à plus d'un titre. Nous sommes la première génération de la réforme et le Covid ne nous aura pas facilité la tâche. Je pense que nous aurons été une génération qui aura connu énormément d'incertitudes face à notre avenir, même au-delà du bac en lui-même."

"Stressée de ne pas être capable de me donner à fond le moment venu"

"Passer un bac en contrôle continu complet ne nous serait pas favorable dans les études supérieures, mais le fait que tout puisse encore changer à la dernière minute ne nous encourage pas à fournir les efforts nécessaires pour nous sentir confiants lors des épreuves. Je dois avouer que je suis stressée, comme beaucoup d'autres sûrement, de ne pas être capable de me donner à fond le moment venu. Mais malgré tout, ces deux dernières années nous aurons au moins appris quelque chose : nous sommes une génération résiliente et capable de s'adapter. Et quand bien même nous avons dû faire face à des problèmes un peu tôt dans notre vie, cela ne sera pas perdu."

"Epreuves ou contrôle continu, ça ne change pas grand-chose pour moi"

"Pour ma part, passer le bac en 2021 m'aura permis de relativiser beaucoup de choses. Par exemple, j'ai compris que les résultats des dernières épreuves à passer ne comptaient pas tant que ça. En revanche, la symbolique de clore le lycée est importante. J'ai également pu faire la différence entre travailler pour l'école et travailler pour soi : le travail actuellement fourni par nous, les élèves, dans nos cours autres que la philosophie et nos spécialités ne nous sert plus pour le lycée en tant que tel, mais nous sera utile pour nos futures études ou juste pour le plaisir de découvrir et d'apprendre.

Finalement, passer le bac en contrôle continu ou passer les quelques épreuves qui nous restent ne changerait pas grand-chose pour moi. Mon seul regret : ne pas avoir eu l'ambiance traditionnelle de la fin de lycée avec une vraie cohésion de groupe, que nous avons perdue à cause des classes divisées pour raisons sanitaires."

Clémentine Bonnaud, 17 ans, élève en terminale générale au lycée Louis-Armand à Villefranche.




Patriote RéDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer