Fermer la publicité

Carte blanche aux étudiants : la rémunération, facteur clé du choix d'orientation ?

le - - Economie

Carte blanche aux étudiants : la rémunération, facteur clé du choix d'orientation ?

Le Patriote laisse la parole à ceux qui feront le Beaujolais de demain. Cette semaine, Safia s'exprime sur le thème : "La rémunération, facteur clé du choix d'orientation ?"

"Pour certains, la rémunération est une source de motivation pour continuer les études. Pour ma part, en toute franchise, c'est le cas. Aujourd'hui, je continue mes études car un bac seul ne vaut plus rien. On nous répète sans cesse qu'il faut nous surpasser et aller au plus haut niveau dans les études. Plus nous allons loin et plus nous avons une chance d'être mieux payés par la suite.

Après le baccalauréat, je me devais de choisir un parcours professionnel me permettant d'aboutir à un métier sûr pour l'avenir, et dans lequel je me sentirais autonome et indépendante financièrement. Actuellement, j'ai la chance de poursuivre mes études en alternance en BTS gestion des PME, mon premier choix d'orientation. Une fois mon diplôme obtenu, je ferai en sorte de me diriger vers un poste bien rémunéré".

"Encore faut-il que ce travail soit également source de bonheur"

"J'admets que le côté financier est important pour moi, même s'il s'agit d'un démarrage dans le monde du travail. Toutefois, l'aspect financier n'est pas suffisant selon moi pour garantir un épanouissement professionnel. Avant tout, il faut aimer ce que l'on fait, être passionné(e), entouré(e) d'une équipe de collègues agréables, etc. Ce qui compte, c'est de choisir un métier correspondant à son profil et à ses motivations.

Personnellement, je pense qu'avant de parler d'un salaire élevé, il faudrait peut-être se pencher sur l'aspect juste et valorisant du salaire. Lors de mes choix d'orientation, je n'étais qu'une adolescente de 17 ans, peu mature. Je n'avais qu'une seule question en tête : "Quel métier serait le plus adapté pour moi ?" Le facteur rémunération n'était pas forcément un critère à cette époque.

Finalement, en observant mes proches, que ce soient mes amis ou maintenant mes collègues, je constate qu'une majorité d'entre eux vit au-dessus de ses moyens. C'est pour cela que je me suis promis de me diriger vers un métier qui me permettra de vivre sereinement financièrement. "Tout travail mérite salaire", c'est bien connu. Faut-il encore que ce travail soit également source de bonheur. Et ça, c'est une autre histoire…"

Safia Taleb, 19 ans, étudiante en 1re année de BTS GPME (Gestion des PME) à la Business school au campus Martelet.




Patriote RéDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer