Fermer la publicité

Carte blanche aux étudiants : l'alternance, voie royale de demain ?

le - - Economie

Carte blanche aux étudiants : l'alternance, voie royale de demain ?

Le Patriote laisse la parole à ceux qui feront le Beaujolais de demain. Cette semaine, Solenne s'exprime sur le thème : "L'alternance, voie royale de demain ?".

"J'ai découvert l'alternance il y a maintenant deux ans, lorsque j'ai intégré mon école pour réaliser un BTS Négociation et digitalisation de la relation client (NDRC), et je pense que je ne serais pas prête à retourner vers un cursus scolaire classique.

Selon moi, l'alternance est la voie de demain, elle permet aux jeunes d'aujourd'hui de sortir du cadre scolaire habituel et je dirais que c'est la première motivation chez un étudiant, mais pas seulement. Cela permet également d'entrer progressivement dans le monde du travail, en étant accompagné et épaulé tout en continuant les études. En effet, un alternant possède deux rôles : celui de l'étudiant, lorsqu'il se trouve à l'école, et celui de salarié pendant les jours de travail.

Par conséquent, il est possible de mettre en pratique tout ce qui est abordé de manière théorique en classe. Mais aussi travailler avec des professionnels qui sont là pour nous faire découvrir leur métier et leur savoir-faire."

"Nous démarquer face à d'autres candidats"

"C'est aussi un atout sur notre CV auprès des recruteurs d'aujourd'hui. C'est peut-être cet élément qui nous permettra de nous démarquer face à d'autres candidats. Il faut également parler de l'avantage de la rémunération qu'offre l'alternance ou l'apprentissage. Une manière, pour moi, d'avoir la notion de l'argent, des dépenses. Grâce à cette petite rémunération, les étudiants peuvent réaliser les objectifs personnels qu'ils ont pu se fixer quelques années auparavant, comme acquérir une voiture.

Le seul point négatif, qui n'est pas à négliger selon moi, c'est le choix de son entreprise. Il est important d'intégrer une entreprise qui a bien compris l'intérêt de l'alternance. J'ai souvent entendu des étudiants dire qu'ils étaient affectés à des "tâches ingrates" par manque de temps, par facilité, ou encore parce qu'ils n'étaient "que" des alternants. Pourtant, comme chaque salarié, nous apportons à notre manière une certaine valeur ajoutée à l'entreprise, qu'il est important de souligner."

Solenne Combe, 20 ans, étudiante en 2e année de BTS NDRC à la Business school du campus Martelet




Patriote RéDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer