AccueilACTUALITESEconomieCarte blanche aux étudiants : j'étudie loin de mon domicile

Carte blanche Carte blanche aux étudiants : j'étudie loin de mon domicile

Axel nous explique : "J’étudie loin de mon domicile. Quelles sont mes contraintes ? Voici comment je m’organise"
Carte blanche aux étudiants : j'étudie loin de mon domicile

ACTUALITESEconomie Publié le , Axel Mailliet

Pour ma part, étudier loin de mon domicile a été une expérience riche en apprentissage. Je souhaite aborder ce sujet afin d’évoquer les contraintes rencontrées et leurs conséquences sur mon quotidien.

Un long trajet

J’habite à Jonage, chez mes parents. Je vis à 55 km de mon campus et j’ai toujours habité loin des établissements scolaires dans lesquels j’ai étudié. Je mets donc à peu près 1 h 30 à venir en transport en commun tous les jours. C’est ainsi depuis le lycée. Je pars donc de chez moi vers 6 h 20, je me dirige alors en voiture jusqu’au tram, durant 15 minutes. Une fois arrivé au tram, j’ai 30 minutes de trajet pour aller jusqu’à la gare de Lyon Part-Dieu. J’arrive là-bas généralement vers 7 h. Ensuite, je me dirige pour prendre mon train, direction la gare de Villefranche où j’arrive, généralement, vers 7 h 40.

L'opportunité de faire et d'apprendre plein de choses

Toutes ces contraintes auraient pu me pousser à chercher un autre établissement, plus près de chez moi, mais je m’y suis fait. Au début, j’étais très fatigué. Me réveiller à 5 h du matin tous les jours, depuis plus de cin ans, m’a permis de pouvoir travailler sur des projets.Je pense que lorsque je serai dans la vie active, cela me permettra de pouvoir avancer dès le matin sur un dossier important. Les trajets en transport en commun m’ont également permis de lire des livres tels que Sherlock Holmes ou bien Arsène Lupin. J’ai aussi pu m’informer de l’actualité en lisant des journaux tel que Cnews ou bien L’Equipe. J’ai pu prendre le temps d’écouter de la musique.

Et les loisirs dans tout ça ?

Sur le plan des loisirs, le fait que j’étudie loin de mon domicile m’a un peu perturbé au début. Dans le cadre sportif, mes séances qui, à l'origine, se déroulaient dans l’après-midi, ont à présent lieu très tôt le matin, vers 7 h, ou le soir, vers 19 h - 20 heures. En ce qui concerne les sorties, j’ai dû m’adapter, sachant qu’étudier loin de mon domicile a changé énormément de choses. Mes sorties au cinéma, ou entre amis, sont passées de trois fois par semaine à une fois toutes les deux semaines. En conclusion, je me suis rendu compte qu’étudier loin de mon domicile a eu une influence plus positive que négative sur ma vie.

Axel Mailliet, 21 ans, 1ère année BTS NDRC Initial à la Business School du campus du Martelet.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 30 décembre 2021

Journal du30 décembre 2021

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?