AccueilACTUALITESEconomieCarte blanche aux étudiants : comment j'ai vécu l’année scolaire 2020-2021

Carte blanche aux étudiants : comment j'ai vécu l’année scolaire 2020-2021

Le Patriote laisse la parole à ceux qui feront le Beaujolais de demain. Cette semaine, Cynthia s’exprime sur le thème : "Comment j'ai vécu l’année scolaire 2020-2021".
Carte blanche aux étudiants : comment j'ai vécu l’année scolaire 2020-2021

ACTUALITESEconomie Publié le , Cynthia JACQUET

"L’année scolaire 2020-2021 a été quelque peu perturbée par la crise sanitaire du Covid, qui nous a valu plusieurs confinements, certaines restrictions et de nouvelles mesures prises par le gouvernement.

Qui dit confinement, dit école à la maison et, personnellement, je n’ai eu aucun mal sur ce plan-là. Les cours par correspondance ne m’ont pas dérangée plus que ça et, pour être franche, je préfère de loin les cours chez moi qu’au lycée. Mais il est vrai que l’on ne fournit pas le même travail, ni la même motivation. J’ai aussi eu la chance d'être dans un lycée investi dans notre réussite, qui nous a beaucoup accompagnés et qui le fait toujours, aussi difficile que cela puisse être."

"Le visage de nos camarades et professeurs en vue..."

"Les restrictions nous ont empêchés de voir notre famille, ce qui a été, je pense, le plus difficile à vivre. Même si deux mois, ce n’est rien dans une vie, nous étions si heureux de nous retrouver !

Dans les mesures prises par le gouvernement français pour stopper la pandémie, le port du masque reste bien évidemment l’inconvénient principal. Cela persiste encore aujourd’hui et j’espère plus pour longtemps - en tant que migraineuse, ça devient horrible. Ne plus porter le masque, aussi, pour retrouver des cours "normaux", comme avant, avec en vue le visage de nos camarades et de nos professeurs…"

"Je ne me préoccupe presque pas du Covid"

"Pour ce qui est des sorties scolaires, elles ont réellement manqué. En début d’année 2020, je devais partir en Espagne avec ma classe et les secondes du lycée. Voyage qui ne s’est bien évidemment pas fait, puisque nous étions alors en plein confinement. Ce voyage était très attendu pour tout le monde… Les sorties personnelles, je n’en avais pas vraiment à cette période, donc ça n’a pas vraiment été compliqué à ce niveau-là. Si nous devions être confinés aujourd'hui, ce serait différent.

Personnellement, le Covid ne m’a pas stressée du tout, je ne m’en préoccupe d’ailleurs presque pas. Même si cela engendre des choses graves, j'appréhende l'épidémie comme n’importe quelle autre maladie que l’on pourrait rencontrer."

Cynthia Jacquet, 17 ans, élève en terminale générale au lycée Notre-Dame des Marais à Villefranche

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?