AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeCambriolages en série dans le Beaujolais

Cambriolages en série dans le Beaujolais

Le mois de novembre a été marqué par une recrudescence des vols ou tentatives de vol, particulièrement dans le sud du territoire : particuliers comme professionnels sont touchés.
Le lundi 28 novembre, six cambriolages ou tentatives de cambriolages chez des particuliers ont été recensées dans le Beaujolais.
©DR - Le lundi 28 novembre, six cambriolages ou tentatives de cambriolages chez des particuliers ont été recensées dans le Beaujolais.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

C'est un phénomène courant qui semble repartir de plus belle avec la fin de la crise sanitaire et de ses confinements à répétition. Après l'été, l'hiver et plus particulièrement les mois de novembre et décembre - une fois le changement d'heure passé - sont ceux où l'on enregistre le nombre le plus important de cambriolages.

La nuit arrivant plus tôt, il suffit en effet d'un coup d'œil aux malfrats pour voir dans quelles maisons les lumières sont éteintes, s'assurant ainsi de l'absence des résidents pour pouvoir opérer en toute quiétude avant leur retour du travail, entre 17 h et 19 h.

Le lundi 28 novembre, six cambriolages ou tentatives de cambriolages chez des particuliers ont ainsi été recensées dans le Beaujolais : une à Saint-Romain-De-Popey, à Portes des Pierres Dorées, à Blacé, à Val d'Oingt et deux à Denicé. À ces effractions diurnes - généralement en fin de journée mais aussi le matin - viennent s'ajouter les cambriolages nocturnes, qui touchent, eux, plutôt les entreprises.

Le week-end des 26 et 27 novembre, un salon de coiffure a été visité à Saint-Just-d'Avray. Le lendemain, même constat pour une cave coopérative à Saint-Julien. "Le phénomène touche beaucoup le sud de notre circonscription, mais cela va de Saint-Romain-De-Popey à Blacé, on parle donc d'une zone assez large, indique-t-on à la gendarmerie de Villefranche-sur-Saône. On retrouve des niveaux de cambriolage qui sont traditionnellement observés à cette période de l'année, les chiffres sont similaires à ceux de 2017".

Des préjudices souvent peu élevés

Si le nombres de vols et tentatives de vol par effraction est important, les préjudices, eux sont souvent faibles. À Lamure-sur-Azergues, les cambrioleurs de la station Total sont ainsi repartis avec des bonbons et des boissons, la caisse étant vide.

Chez les professionnels comme les particuliers, la gendarmerie mène l'enquête, procédant par exemple à des relevés d'ADN : leur analyse prend néanmoins du temps, et tous ne sont pas exploitables. "D'autres dispositifs" sont actuellement mis en place pour tenter de coincer les cambrioleurs ; la semaine du 21 novembre, deux individus ont ainsi été pris en flagrant délit à Saint-Georges-de-Reneins.

Pour éviter d'être visité en fin de journée, l'installation d'un programmateur de lumière peut être une bonne idée, donnant l'illusion d'une présence au sein des habitations.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?