AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeBPM, la success-story d'un jeune beaujolais

BPM, la success-story d'un jeune beaujolais

Jeune entrepreneur, Jules Durand a réussi à monter en trois ans une affaire qui compte dans le monde de la nuit.
BPM, la success-story d'un jeune beaujolais
Julien VERCHERE - Jules Durand a fondé le BPM à Belleville en 2016.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Sur sa page Facebook, Jules Durand confie dans un vibrant message éprouver le sentiment d'avoir un peu perdu son "bébé" avec l'incendie du BPM lounge & café à Belleville.

BPM - comme battements par minute -, c'est une success story qui a débuté en 2015 avec la création de BPM Events. A l'initiative, Jules Durand et Clément Lamarche, âgés d'à peine plus de 20 ans et tous deux passionnés par l'événementiel et la musique. Un projet fondateur auquel Le Patriote avait alors consacré un reportage.

Très vite, le chapiteau implanté par BPM events sur un terrain privé à Taponas a connu un succès important, avec plusieurs centaines de fêtards par soirée le week-end. De quoi causer des conflits de voisinage et précipiter un déménagement à Belleville. Le BPM lounge & café a vu le jour en 2016 à la place d'un ex-restaurant routier entièrement relooké, dans un bâtiment proche des grands axes de circulation et disposant d'un vaste parking.

CLARA MORGANE PRÉVUE EN AVRIL

Au-delà de la restauration le midi et des sessions apéros en fin de journée, le succès de l'établissement - géré par Jules Durand - a été conforté grâce aux soirées à thèmes et à la venue de têtes d'affiches, entre people, animateurs radio et DJ célèbres. Le 28 avril prochain, on annonçait par exemple le passage du spectacle cabaret de l'ex-star du X Clara Morgane.

Le BPM s'est forgé une image de lieu convivial, pas uniquement chez les jeunes, devenant par exemple un lieu de ralliement pendant les conscrits. A quelques jours de la fête des classes en 8 à Belleville, il faudra trouver d'autres points de chute.

UN DEUXIÈME BPM DANS L'AIN

Conforté par le succès bellevillois, Jules Durand a ouvert en 2017 à proximité de Meximieux (Ain) un second établissement portant le même nom et reprenant un concept identique.

L'incendie de la nuit dernière - voir notre vidéo tournée sur les lieux - va sans doute freiner les projets de l'entrepreneur beaujolais, mais aussi frustrer les noctambules de Belleville et sa région. "Il n'existe pas de réelle alternative aux alentours pour sortir. Et cela évite à pas mal de jeunes de faire des kilomètres la nuit en voiture pour aller plus loin. C'est le genre de lieu dont la ville et les communes avoisinantes ont besoin", conclut un observateur.

Julien VERCHERE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?