AccueilAINBourg-en-Bresse : Le Conservatoire s’ouvre sur la ville
Musique

Bourg-en-Bresse : Le Conservatoire s’ouvre sur la ville

Ouvert à tous et pour tous. La rentrée 2022 est placée sous le signe de l’ouverture à tous les publics pour le conservatoire de Bourg Agglo qui a emménagé dans ses nouveaux locaux, dans le Carré Amiot.
2 300 m², 25 salles d’enseignement, et un amphitorium de 180 places… le nouveau conservatoire promet un vrai confort de travail.
© Aletheia Press / B.Delabre - 2 300 m², 25 salles d’enseignement, et un amphitorium de 180 places… le nouveau conservatoire promet un vrai confort de travail.

AIN Publié le , Pour Aletheia Press, Bruno Delabre

C’est la saison des inscriptions aux activités périscolaires… et le Conservatoire à rayonnement départemental de Bourg-en-Bresse Agglomération ne déroge pas à la règle. 900 élèves sont espérés pour cette année, qui ne manque pas de nouveautés.

D’abord, bien sûr, il y a les nouveaux locaux. Exit, le « vieux » conservatoire caché et difficile d’accès, voici le nouveau implanté sur l’esplanade François Mitterrand, dans l’ancien collège Louis Amiot entièrement rénové.

"Ce nouveau bâtiment a été un chantier de longue haleine qui a abouti à un projet qui s’inscrit parfaitement dans la politique culturelle de l’agglomération, en lien très fort avec le cœur de ville," insiste Sylviane Chêne, vice-présidente en charge de la culture à Grand Bourg Agglomération.

Un chantier de 12 M€ (dont 9,6 M€ déboursés par la collectivité locale), qui apporte des conditions de travail exceptionnelles à l’ensemble des musiciens.

Sylviane Chêne et Luc Delbart © Aletheia Press / B.Delabre

Un conservatoire pour aller à la rencontre des gens

"Ce nouveau Conservatoire est accessible à tous les publics, et il est ouvert à tous. Il est ouvert sur la ville. Nous pourrons ouvrir les portes et en sortir", poursuit Luc Delbart, le directeur de l’établissement, qui imagine déjà de mini concerts sur l’esplanade ou dans le patio.

Dans cette logique d’ouverture, le Conservatoire propose cette année des ateliers Arts et handicap pour des personnes souffrants d’un handicap physique ou psychique.

Pour susciter l’envie ou lever les freins psychologiques à la pratique instrumentale, l’établissement lance aussi une carte découverte qui permet aux petits comme aux grands d’essayer des instruments pour plus facilement arrêter leur choix.

Les classes à horaires aménagés se poursuivront aussi dans les écoles et collèges. 2 300 enfants du territoire sont ainsi sensibilisés à la pratique instrumentale chaque semaine de l’année scolaire.

MAO, sacqueboute et théâtre

Surtout, Luc Delbart insiste sur la diversité des musiques enseignées au Conservatoire, à Bourg ou sur le site de Péronnas. Du clavecin au saxophone, du violon à la MAO (musique assistée par ordinateur)… et du jazz au classique, en passant par les musiques actuelles… et même médiévales.

Ainsi, deux nouvelles classes sont ouvertes cette année pour venir renforcer un projet de pôle « musiques anciennes » : celle de sacqueboute (ancêtre du trombone) et celle de traverso (modèle baroque de flûte traversière). Le conservatoire ouvre également un chœur pour adultes et renforce son pôle Théâtre avec des cours d’initiation ouverts dès 13 ans. "Il y avait une forte demande", assure Luc Delbart.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?