AccueilBEAUJOLAISPierres doréesBombardement du 28 août 1944 : Anse n’oublie pas

Bombardement du 28 août 1944 : Anse n’oublie pas

Une cérémonie s'est tenue dimanche pour honorer la mémoire des victimes.
Les enfants près de la stèle Giraudet et passage vers la stèle Yad Vashem.
© Martine BLANCHON - Les enfants près de la stèle Giraudet et passage vers la stèle Yad Vashem.

BEAUJOLAISPierres dorées Publié le ,

28 août 1944. Anse n’oublie pas. Place des frères Giraudet, en présence de nombreuses personnalités, Augustin et Mélissa, deux enfants du conseil communal d’enfants étaient présents dimanche matin à 10 h, au pied de la stèle commémorant le bombardement du quartier de la Gravière, qui a fait 22 morts dont de jeunes enfants, par les forces alliées. Deux jeunes gens de l’engagement citoyen étaient là aussi en tant que porte-drapeaux.

Le maire Daniel Pomeret rappelait les circonstances et terminait sur une note positive. Ce bombardement a prévenu la population de l’arrivée de l’agresseur ; les Ansois étant réfugiés sur les hauts de la commune, on peut penser que les victimes ont été moins nombreuses que ce qu’elles auraient pu l’être si elles ne s’étaient attendues à l’épisode de la libération qui a eu lieu le 3 septembre 1944. Le parallèle avec ce qui se produit aux portes de l’Europe avec la Russie a été évoqué. Chacun pensait aux frappes ciblées, chirurgicales, qui n’épargnent pas les civils...

© Martine BLANCHON

C’est dimanche 4 septembre qu’auront lieu les cérémonies de la Libération, à partir de 9 h 30 sur la tombe du sergent Guillot à Lachassagne. Le 68e Régiment d’artillerie d’Afrique, basé à la Vabonne, libérateur d'Anse, qui est sa marraine, sera présent et procédera à la cérémonie de remise des calots.

Anse décorée de la croix de guerre

Anse a reçu la croix de guerre en1949 en raison du nombre de victimes et des destructions de la moitié de ses habitations lors du bombardement, du rôle joué par la population pour aider les résistants, pour sa participation aux combats de la Libération en septembre 1944 et pour avoir hébergé des familles juives. Ce dimanche 28 août, on est allé se recueillir près de la stèle offerte par Yad Vashem à la ville d’Anse en remerciements pour son action d’accueil et de protection de famille juives durant la guerre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 octobre 2022

Journal du06 octobre 2022

Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?