AccueilACTUALITESBlédina : l'usine va produire plus

Blédina : l'usine va produire plus

Après plus d'un siècle d'existence, Blédina continue d'avancer avec comme axe stratégique le développement à l'export.

ACTUALITES Publié le ,

Transférer son expertise sur ses marchés à l'international constitue l'un des défis qui attend Blédina pour réussir sa croissance. En France, l'usine caladoise se renforce avec des machines plus performantes pour répondre aux besoins de la production et aux innovations. A Villefranche, et comme nous l'avions déjà annoncé, le site va accueillir progressivement cinq mille tonnes de volumes de céréales infantiles supplémentaires, ce qui portera la capacité annuelle de l'usine à plus de quinze mille tonnes de céréales infantiles à l'horizon 2015. "Nous desservirons ainsi les marchés d'une vingtaine de pays européens de la division nutrition infantile dont la Turquie, l'Espagne, le Portugal, l'Angleterre, l'Italie, l'Irlande, etc. tout en continuant à livrer le continent africain", précise Madenig Paolini, directeur du site. L'usine caladoise renforce ainsi sa dimension internationale. 12 millions d'euros d'investissement Pour réussir ce développement, Blédina Villefranche a mis de gros moyens. "Nous avons investi plus de 12 millions d'euros dans les process de fabrication et la réhabilitation des bâtiments, note le directeur. Soit dix fois plus que la moyenne des cinq dernières années. Cette opération d'envergure va nous permettre d'offrir aux consommateurs des produits différents. Nous voulons faire du site de Villefranche la plus grosse usine de céréales infantiles de Danone et être le partenaire de choix pour nos clients. Nous produisons dix mille tonnes de céréales pour deux pays, en 2014 nous en produirons quinze mille. A terme, il y aura beaucoup d'autres marques de céréales infantiles en plus de Blédine." Pour mener à bien ce projet, six personnes sont à temps plein depuis décembre 2012, dont une particulièrement dédiée à la formation. Ainsi, des salariés qui travaillaient pour Cracotte et Craquinette* sont actuellement formés. Vingt à trente personnes vont être transférées de l'ancienne activité "Cracotte" aux nouveaux process de fabrication. 30 % sont déjà opérationnels sur la ligne céréales. La direction s'était en effet engagée à accompagner les collaborateurs concernés dans cette transition. Réhabilitation du bâtiment "Cracotte" Ainsi, toutes les décisions prises en 2011 par la direction de Blédina seront tenues : il n'y aura aucun licenciement lié au départ de Kraft et l'usine restera à Villefranche. Côté travaux, l'ancien bâtiment "Cracotte" a été en partie détruit, sauf les murs extérieurs. Il sera remonté et mis à neuf, la toiture va être refaite. Une nouvelle ligne de conditionnement va ainsi voir le jour. "Ce sera le cœur de nouvelles productions", indique Madenig Paolini. Fin des travaux : septembre 2014 Huit mois de travaux seront nécessaires à l'intérieur de l'usine de production, même si sa superficie ne sera pas augmentée. Sur le site il y a principalement un bâtiment concerné, mais d'autres subiront également des améliorations, de nouvelles infrastructures verront le jour. Tous les travaux seront terminés en septembre 2014. Les plus gros vont être réalisés dans les trois ou quatre prochains mois. "Cela créé des perturbations au niveau de la circulation, mais nous avons à cœur de les limiter", fait remarquer le directeur du site. Si la direction a mis en route ce plan de transformation majeur de l'usine grâce à des investissements significatifs, il n'a jamais été question de déménager. "Aujourd'hui la question ne se pose pas, nous a confié Madenig Paolini. Nous sommes très attachés à l'environnement local." La direction organise chaque année un repas avec les anciens salariés de l'usine aujourd'hui à la retraite. "Nous leur présentons les faits marquants de l'année et les principales innovations autour d'un dîner convivial." Ainsi, à travers la capitalisation de ce projet ambitieux et des investissements significatifs pour conquérir de nouveaux marchés, Blédina assoit sa notoriété nationale et internationale tout en renforçant son ancrage local.


Laurence Chopart

* L'activité de Cracotte et Craquinette s'arrêtera en mars 2014.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?