AccueilVAL DE SAONERégion de BellevilleBelleville : un futur contournement pour "apaiser le centre-ville"

Belleville : un futur contournement pour "apaiser le centre-ville"

En marge de la présentation des fouilles à l'entrée de Belleville vendredi, le maire, Frédéric Pronchéry et le vice-président du Département en charge des voieries, Patrice Verchère, ont fait le point sur le chantier de la future déviation.
Frédéric Pronchéry, maire de Belleville et Patrice Verchère, vice-président du Département en charge des voieries.
© Simon ALVES - Frédéric Pronchéry, maire de Belleville et Patrice Verchère, vice-président du Département en charge des voieries.

VAL DE SAONERégion de Belleville Publié le ,

Fin octobre, les archéologues en auront fini avec leur travail de fouilles et le recueil d'objets gallo-romains (lire p. 3). Ce sera le signe pour le Département du Rhône, maître d'ouvrage et la commune de Belleville, partenaire financier du projet, que le lourd chantier de la déviation permettant de relier l'autoroute à la D306 pourra démarrer. L'objectif de cette création de voie à 13 M€ : sécuriser la RD109 et les établissements scolaires attenants face au passage de nombreux poids-lourds. Entretien avec Frédéric Pronchéry et Patrice Verchère.

Quand les travaux de ce contournement pourront-ils commencer ?

Patrice Verchère : "Ils doivent terminer dans un mois. Les travaux suivront derrière."

Frédéric Pronchéry : "En fait, ces travaux sont quelque part déjà engagés puisque le Département avait fait réaliser un défrichement le long de l'autoroute. Et puis il y a toujours des travaux préliminaires pour un chantier comme celui-ci. Les fouilles archéologiques, c'est un peu l'ultime préalable avant le tracé de la voierie lui-même.

Les fouilles vont-elles impacter le tracé initial ?

P.V. : "Non. Il aurait fallu trouver quelque chose de majeur pour cela. Les découvertes permettent surtout de comprendre l'histoire de Belleville et de cette Nationale qui est une voie de passage existant depuis des siècles."

Pouvez-vous rappeler l'enjeu de cette déviation ?

F.P. : "On a cette particularité à Belleville-en-Beaujolais, c'est que l'autoroute tombe directement dans le centre-ville. C'est plutôt rare. Ensuite, on a quand même trois grandes zones industrielles, dont la dernière, qui est la plus grande embranchable ferroviaire du Rhône. On sait aussi qu'avec les mesures de zéro artificialisation nette, il y aura de moins en moins d'infrastructures importantes. L'idée, c'est d'apaiser le centre-ville. Quand vous faites une zone d'activités de 200 ha, vous ne pouvez pas lâcher les camions comme ça au milieu. Comment voulez-vous que le citoyen comprenne que, devant chez lui ou un collège, des milliers de camions passent ? Si on décide de faire ces zones d'activité, il faut pouvoir les irriguer. On attend aussi cette voie pour aménager une base de loisirs au lac des Sablons.

P.V. : "Belleville est une commune qui a grossi par rapport à il y a 30 ou 40 ans. Ce sera quasiment la seule commune du département qui aura son périphérique. C'est un plus pour elle, avec un maire qui souhaite mettre en avant les modes doux. Ce nouvel ouvrage va encore amener de l'apaisement en centre-ville et du bien-être. Je me souviens qu'à une époque, on passait tous par Belleville et que cela prenait un moment. On voit bien l'utilité de ce genre de travaux. On a une bonne collaboration avec la commune et la Communauté de communes Saône Beaujolais. Notamment pour la construction de murs anti-bruit. On en profite aussi pour revaloriser les modes doux en direction du lac des Sablons et prendre en compte la faune et la flore. Ce partenariat permet de faire aboutir les projets.

Comment va se répartir le financement ?

P.V. : IL y aura 730 000 € pour la commune et 400 000 € pour la CCSB. Les 12 M€ restants étant à la charge du Département. C'est le plus gros chantier de ce début de mandat. Et il en viendra d'autres à Belleville avec le pont.

Combien de véhicules sont attendus ?

F.P. : "Environ 8 000 véhicules par jour dont 15 % de poids lourds."

Comment comptez-vous concilier la bétonnisation et le maintien de la biodiversité ?

F.P. : "C'est l'occasion de penser des voieries plus écologiques et intégrées dans leurs sites. Avant, on faisait une voierie qui pouvait faire barrage aux eaux. C'est interdit maintenant."

P.V. : "Si on prend l'exemple de l'autoroute de Lissieu, à l'époque, elle a coupé en deux un village. Et il n'y avait pas de murs anti-bruit. Pour Belleville, il y aura des compensations de terrain dans l'Ain et à Belleville même. Nous aurons aussi des passages réalisés pour éviter une rupture écologique de part et d'autre de la route."

F.P. : "Cela nous permettra de revégétaliser les prés autour en plantant des haies et en reconstituant des habitats pour la faune et les milieux humides. Le Département réfléchit aussi beaucoup à imaginer des choses innovantes en matière d'énergies renouvelables sur un projet comme celui-ci."

Quand la voie sera-t-elle livrée ?

F.P. : "Nous en avons bien pour un an et demi de travaux. La mise en service se fera en 2024."

Propos recueillis par Simon Alves

Divers aménagements attendus

© Département du Rhône

D'une longueur de 2,1 km, la future déviation qui permettra le contournement de Belleville-en-Beaujolais depuis le rond-point de la RD306 jusqu'à la sortie de l'autoroute A6 s'accompagnera de divers aménagements. Un passage intérieur sera créé pour les piétons et les cyclistes afin d'accéder au lac des Sablons. Pour ne pas entraver le travail des agriculteurs à proximité, un boviduc sera aussi conçu sous la voierie. Un giratoire desservira le nord-est du lac des Sablons et des écrans acoustiques seront installés pour limiter au maximum les nuisances pour les riverains.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?