AccueilVAL DE SAONERégion de BellevilleBelleville : les aménagements du parc Popy se dévoilent

Belleville : les aménagements du parc Popy se dévoilent

C’était une des promesses de campagne de cette nouvelle municipalité. En passe d’être pleinement remplie, Frédéric Pronchéry, le maire, a chargé Françoise Biosa, adjointe aux espaces verts, d’en détailler les divers aménagements.
Frédéric Pronchéry, Aïcha Bénali, Françoise Biosa et Carole Génin.
©Viviane Gobert - Frédéric Pronchéry, Aïcha Bénali, Françoise Biosa et Carole Génin.

VAL DE SAONERégion de Belleville Publié le ,

Envisagés par un architecte paysagiste, les aménagements du parc Popy avaient été mis en œuvre par les équipes techniques, sous la houlette de Carole Gérin, responsable des projets nouveaux en espaces verts : création de cheminements, perspectives visuelles inédites, telle la scène en bois qui accueillera aux beaux jours menus spectacles et concerts, ou encore devant, l’espace plane pouvant accueillir les joueurs de boules.

La végétalisation a également été densifiée avec sur 2 000 m² de strate arbustive, la plantation d’arbres variés, fruitiers en verger, entre l’immeuble et la maison Popy, poiriers, pommiers, plaqueminiers, kiwis et un peu de vigne, ainsi que plus de 50 arbres remarquables par leur taille future, la frondaison, l’originalité et la couleur des feuilles, ou encore l’odeur déroutante des fruits du ginkgo biloba.

Instructifs, ils seront numérotés et un livret disponible en mairie permettra de les identifier et d’en apprendre les caractéristiques au long d’un parcours pédagogique. À découvrir encore au printemps, la beauté des formes et les couleurs des fleurs de la prairie à bulbes naturalisables, plantés sur 1 000 m².

Pour les admirer, rien de mieux que de se poser sur l’un des nombreux meubles urbains installés au détours des allées et sur les pelouses. Des bancs de bois et, moins classiques, des transats plutôt ergonomiques, également en lattes de bois, simples ou doubles, pour les amis ou les couples.

Une pergola et une lisière bois encore à réaliser

Tout n’est pas finalisé. 2023 devrait voir la création de la pergola qui partira de la rue de la République à l’angle de la mairie, pour aboutir à l’entrée du parc, couverte de végétation à l’image de celle en mode cloître qui jouxte l’abbatiale.

Une lisière bois sera aussi à réaliser du côté de la salle Marc-Julien, en direction de l’école Edouard Herriot, pour éviter l’intrusion des quads et autres engins motorisés. L’aire de jeux qui reste en place sera éventuellement complétée d’autres petits équipements. Elle bénéficiera déjà de la plantation qui a été faite d’arbres à croissance rapide, pourvoyeurs d’une ombre rafraîchissante.

Bien que le temps soit au grand froid, le parc enregistre depuis son réaménagement beaucoup de fréquentation, tous âges confondus. Il n’est plus un simple lieu de traverse, mais de loisir-détente.

Les transats à deux places, conviviaux et amusants, y sont très investis et, malgré la hausse d’utilisation, on remarque moins de déchets, ce qui rend l’endroit des plus plaisants quelle que soit la saison. En ce frisquet matin de décembre, les feuilles d’or, parées de givre, le rendaient féérique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?