AccueilACTUALITESCultureBelleville : la CCSB rejette le délégataire choisi pour le Singuliers au détriment d'Idéal Cinéma

Belleville : la CCSB rejette le délégataire choisi pour le Singuliers au détriment d'Idéal Cinéma

Alors que Féliciné avait obtenu le marché face à l'association historique locale Idéal Cinéma, les élus ont majoritairement voté contre cette décision en conseil communautaire jeudi. Récit des débats.
Belleville : la CCSB rejette le délégataire choisi pour le Singuliers au détriment d'Idéal Cinéma
© Facebook Cinéma Le Singuliers - Qui sera le futur délégataire du cinéma bellevillois ?

ACTUALITESCulture Publié le ,

Est-ce la chaleur étouffante qui régnait dans la salle du foyer rural de Fleurie qui a échauffé les esprits ? Le conseil communautaire de la Communauté de communes Saône Beaujolais (CCSB), des murmures des coutumiers des séances, a vu quelques élus donner de la voix sur plusieurs délibérations. Mais il en est une qui a donné lieu à un résultat assez exceptionnel, à savoir celle relative à l'attribution de la délégation de service public (DSP) pour la gestion et l'exploitation du cinéma Le Singuliers à Belleville.

L'actuelle, dévolue à Idéal Cinéma qui est en charge depuis 34 ans de l'équipement cinématographique, s'achevant à la fin août. "Nous repartons pour cinq ans de DSP à compter du 1er septembre, a rappelé Nadine Baudet, rapporteur du projet. Cela impliquera la reprise du personnel en poste aux mêmes conditions contractuelles."

Trois candidats en lice

Trois entités avaient déposé un dossier de candidature et ont été admises pour déposer une offre : Cinéode, Féliciné (lire par ailleurs) et Idéal Cinéma. Seuls les deux derniers ont été retenus selon les différents critères établis par la CCSB autour de la qualité et la faisabilité du projet d'exploitation et d'animation et des propositions organisationnelles ainsi que la valeur financière de la proposition.

Diverses négociations ont ensuite eu lieu alors que Féliciné était "au premier rang des offres" selon les termes de la délibération. Celles-ci n'ont pas permis à Idéal Cinéma de se mettre en avant. "La commission de DSP propose de retenir Féliciné comme repreneur", a annoncé Nadine Baudet.

Les membres de l'association Idéal Cinéma ont assisté à la séance © Simon ALVES

Président de la commission en question, Jean-Michel Morey a souligné que les deux candidats étaient "très bons", mais que "le meilleur" ressortait. "On ne peut pas ignorer le travail réalisé par Idéal Cinéma, mais il est clair que quand on remet sa coupe en jeu, quelque part, il y a obligatoirement des sélections qui se font", a-t-il ajouté, alors que des membres de l'association assistaient à la séance.

C'est au moment des questions des élus que Patrick Baghdassarian a dégainé le premier. "C'est donc l'association bellevilloise qui n'a pas été retenue ?", a questionné le maire de Saint-Georges-de-Reneins, non sans innocence. L'occasion pour Nadine Baudet de répondre que Féliciné était une entreprise gestionnaire de plusieurs cinémas dans la région. "Nous leur avons demandé qu'ils fassent un effort pour que l'association et les membres le désirant puissent continuer à participer à des animations", a-t-elle précisé. "Cela ne mettra-t-il pas Idéal Cinéma en difficulté ?", a rétorqué Patrick Baghdassarian. Ce à quoi la rapporteur, un peu gênée, a concédé que ce serait peut-être le cas.

"C'est un vrai crève-cœur"

Alors que le vote de cette délibération était prévu à bulletin secret en raison de la présence de public et "pour que chacun vote en son âme et conscience", le maire de Jullié, Jérémy Thien, s'est étonné de ce choix, militant pour assumer le vote. De son côté, Michel Mazille, adjoint à Belleville, a "remercié Patrick Baghdassarian de défendre une association bellevilloise qui a développé la culture à Belleville. Ce sont des gens qui ont donné de leur temps pendant des années et je trouve dommage qu'elle soit évincée pour faire de la place à une entreprise privée qui vient de Villefontaine". L'élu a ajouté s'être informé sur Féliciné, évoquant "des gens qui ont aussi des conflits" et qui "jouent sur la corde judiciaire pour parvenir à leurs fins".

"Je voterai contre pour soutenir l'association", a déclaré le conseiller communautaire Jérémy Thien.© Simon ALVES

Reconnaissant le travail de la commission, Jérémy Thien a également demandé à "pousser la réflexion" en "prolongeant de quelques mois la DSP actuelle". Il a évoqué un "vrai crève-cœur", mettant en avant la dimension de proximité d'Idéal Cinéma. "Il y a quelque part un vide juridique sur ces DSP qui font qu'on ne peut pas privilégier le local, a-t-il regretté. Ça me pose un vrai problème sur le fond. Personnellement, je voterai contre pour soutenir l'association."

Le président Jacky Ménichon a lui réexpliqué qu'une attribution directe induirait un délit de favoritisme. "Vous avez une décision à prendre : c'est oui ou c'est non", a-t-il lancé. Si Bernard Grobost, adjoint à Saint-Georges et membre de la commission, a estimé qu'un vote contre remettrait en cause son travail, les élus n'ont pourtant pas hésité. Au total, 12 des 54 votants ont voté en faveur de la délibération alors que 37 l'ont rejetée. "On va voir juridiquement ce qui va se passer", a conclu Jacky Ménichon.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?