AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeBelleville-en-Beaujolais : une femme de 85 ans se fait cracher dessus en faisant ses courses

Belleville-en-Beaujolais : une femme de 85 ans se fait cracher dessus en faisant ses courses

Particulièrement angoissants en pleine épidémie de coronavirus, les faits se sont déroulés vendredi 17 avril dernier dans un supermarché de Belleville-en-Beaujolais.
Belleville-en-Beaujolais : une femme de 85 ans se fait cracher dessus en faisant ses courses

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Alors qu'un couple de personnes âgées de 88 et 85 ans effectuait vendredi 17 avril ses achats hebdomadaires dans une grande surface de de la ville - en respectant les consignes requises et à un horaire pendant lequel la clientèle n'est pas nombreuse (13 h)-, la femme a été victime d'une agression.

C'est au rayon épicerie qu'elle s'est faite interpeller par un homme d'une quarantaine d'année. Il a reproché à la dame âgée de se trouver trop proche de lui, prétextant que les distances de sécurité n'étaient pas respectées. De colère, il lui a craché au visage.

Son mari témoigne de la suite de la scène : "Je suis allé chercher le vigile. Ce dernier a appelé aussitôt la gendarmerie, qui a ordonné de fermer une issue sur les deux. L'homme s'était caché dans les rayons. Les gendarmes ont eu vite fait de le retrouver et il a reconnu les faits", explique-t-il, encore ébranlé par cette histoire d'autant plus angoissante en pleine épidémie de coronavirus.

"NOUS ÉTIONS CHOQUÉS"

"Nous étions choqués, on nous a tout de suite conduit dans une salle isolée du magasin, afin de nous remettre de nos émotions. Sur prescription médicale, nous nous sommes rendus dans un laboratoire d'analyses médicales afin de procéder à une prise de sang en raison des circonstances sanitaires actuelles liées au coronavirus", raconte l'époux de la victime.

"Mais le laboratoire n'a pu effectuer cette analyse, n'ayant pas le matériel de prélèvement nécessaire pour la détection du Covid-19." Le test devrait donc être pratiqué rapidement à la polyclinique du Beaujolais. Le couple s'est décidé à porter plainte.

B.V.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?